Chérif Bah placé sous mandat de dépôt : ses avocats annoncent des procédures d’urgence pour sa libération

0
413

L’opposant Ibrahima Chérif Bah et Vice-président de l’UFDG quitte la direction centrale de police judiciaire où il était en garde à vue depuis 48 heures pour la maison centrale. Telle la conséquence d’une décision prise cet après-midi au tribunal de première instance de Dixinn.

Selon l’avocat Me. Alseny Aïssata Diallo, son client était « déféré au tribunal de première instance de Dixinn où le doyen des juges d’instruction a décidé de le placer sous mandat de dépôt. » Et de préciser « qu’ils viennent juste de partir. »

Mais pour autant, les avocats de l’opposant ne s’avouent pas vaincus. « Dès demain, le collectif d’avocats auquel je fais partie, engagera d’autres procédures d’urgence devant la Cour d’appel pour obtenir sa libération. »

A noter que les autres opposants à savoir : Ousmane Gaoual Diallo, Abdoulaye Bah, Etienne Soropogui et Cellou Baldé sont toujours en détention provisoire à la DPJ.  « Leurs auditions ne sont pas encore terminées », informe Me Diallo.