Cherté et rareté de poissons sur le marché: voici où se situe le problème (ministre)

0
250

Interpellé ce lundi 29 juillet par les journalistes sur la rareté et la flambée du prix de poissons sur le marché en cette période de repos biologique, le ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie maritime, Frederick Loua a tenté de rassurer l’opinion publique. Lisez !

« Avant le repos biologique, mon département a pris des décisions nécessaires. J’ai appelé mon homologue mauritanien pour qu’il m’apporte une quantité de poissons pour cette période de repos biologique. Quand j’ai posé la question, mes techniciens qui sont passés dans les différents frigos, ils m’ont dit qu’on ne peut pas commander trois mille tonnes de poissons alors qu’on n’a même pas de place dans les frigos.  Ils m’ont expliqué qu’il y a même des sociétés qui sont prêtes à exporter de poissons. Le problème se trouve aujourd’hui au niveau de la distribution ou de la commercialisation.  Les gens peuvent créer des situations artificielles pour procéder à l’augmentation des prix de poissons. Mon département n’est pas mandaté à fixer les prix des poissons sur le marché…», a-t-il expliqué.

Il faut par ailleurs rappeler que des femmes ont manifesté récemment contre le repos biologique. Elles ont dénoncé la rareté et la hausse des prix des poissons sur le marché.