CHU de Donka: quatre prématurés meurent dans des conditions épouvantables

mai 9, 2018 8:29
0

Une jeune dame vient de perdre ses quatre nouveau-nés à l’hôpital de Donka. C’était hier mardi 8 mai, dans la matinée. Selon nos confrères de l’émission Grandes Gueules de la Radio Espace Fm, ces décès sont causés pour une faute médicale et le manque de couveuses. Mais comment cela a pu arriver pour que ce jeune couple perde sur coup leur quadruplet ?

Selon nos confrères d’Espace, la victime s’était rendue dans une clinique de son quartier pour la consultation prénatale. Au cours de cette première consultation, il lui a été dit qu’elle était enceinte d’un triplet. C’était la joie pour un jeune couple qui vient de se former. Mais hélas! Cette joie sera de courte durée. Six mois après, la femme ressent des douleurs au bas-ventre. Que faire ? Le couple se transporte à la clinique pour voir le médecin de la dame en grossesse. Les agents trouvés sur place la consultent. Ils constatent que la dame porte une grosse de quatre enfants au lieu de trois. Le couple reste perplexe devant le nouveau diagnostic. On fait appel au premier médecin (propriétaire de la clinique) qui avait déclaré trois enfants. Il ne répond pas à l’appel bien qu’il habite non loin de son établissement. La douleur se poursuit et la femme entre en travail. Elle accouche vers minuit quatre enfants prématurés (la grosse étant à six mois). Sur-le-champ, elle perd un. Il faut aller au plus vite. On les accompagne au CHU de Donka. C’est là le pire va se produire. A l’INSE de Donka, il n’y a pas de médecins ce soir là, pas de lits, pas de couveuses. Les nourrissons (prématurés) sont abandonnés sur les bancs jusqu’à 6 heures du matin. Dans ces conditions inappropriées aux prématurés, les trois bébés rendent l’âme au grand désespoir du couple. Le malheureux papa très furieux, aurait porté plainte contre le médecin et contre l’INSE de Donka pour non assistance…