CHU Ignace Deen : du vol d’un milliard à la mort du trésorier en prison en six actes

0
1530

Le chef comptable de l’hôpital national Ignace Deen de Conakry, Almamy Youssouf Coumbassa, jusque-là inspecteur des services financiers du plus grand centre hospitalier du pays, est effectivement décédé, hier mercredi, à la prison centrale de Conakry.

Comment en est-on arrivé là ?

Selon nos informations, M. Coumbassa était détenu depuis un an à présent à la maison centrale et était poursuivi au tribunal de Kaloum pour un détournement présumé d’un milliard 327 millions GNF des comptes de l’hôpital.

Un trou constaté dans la période allant du 1er janvier au 30 septembre 2016.

L’affaire suscite depuis des controverses dans les médias.

A part lui, d’autres têtes étaient sur la sellette. Il s’agit du directeur de l’hôpital, Dr. Mohamed Awada, de la responsable du contrôle financier, Mme Dalanda Barry et de la caissière, Fatoumata Diallo et de l’inspecteur d’Etat, Sévérin Kourouma.

Tous ces cadres sont en liberté.

Seul M. Coumbassa croupissait en prison.

Son procès a d’ailleurs débuté depuis le 8 mai au tribunal de Kaloum.

Après sa première comparution, l’homme était attendu le 29 mai prochain

Le tribunal avait demandé l’envoi des rapports financiers de l’hôpital au moment où il y a eu le détournement pour une confrontation.

Lors de sa première comparution, M. Coumbassa a tout nié à la barre, ajoutant que c’est seulement une double signature (sa signature à lui et celle du directeur de l’hôpital), qu’il faut pour une sortie des fonds à la banque.

Mais voilà qu’on apprend la mort du prévenu en prison, à six jours de la confrontation des dossiers.

Son corps est actuellement déposé à la morgue.

Il est parti sans qu’on ne sache qui a fait quoi dans ce dossier.