Cinq militants de l’UFDG dont un député arrêtés à la DPJ pour trouble à l’ordre public (avocat)

janvier 8, 2019 12:37

Cinq militants  de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée), la principale formation politique de l’opposition sont aux arrêts depuis lundi 7 janvier à la DPJ (Direction de la Police Judiciaires). Parmi les détenus, figure le député Bakary Keita. Selon leur avocat Me. Salifou Béavogui, ils sont poursuivis pour « trouble à l’ordre public ». « Nous demandons qu’ils soient libérés ou déférés », lance-t-il.   

Pour rappel, le député Bakary Keita a été mis aux arrêts hier devant le siège du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation alors qu’il protestait contre « toute reprise de l’élection du conseil de la marie de la commune de Matoto ».

« Ils sont au nombre de cinq militants de l’UFDG arrêtés pour trouble à l’ordre public.  Je demande à ce qu’ils soient libérés ou déférés. Pour le moment, ils sont à DPJ et parmi eux, il y a le député Bakary Keita. Il faut préciser que c’est le député Bakary Kéita qui avait été interpelé devant le siège du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation avant d’être conduit à la DPJ. C’est quand ses militants sont venus lui apporté leur soutien moral, que ceux-ci aussi ont été mis aux arrêts. Nous sollicitons qu’ils soient libérés ou déférés», clame Me. Salifou Béavogui au téléphone de Guinéenews©.

Hier lundi, les militants de l’UFDG en tête le député Bakary Keita ont battu le pavé devant le siège du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation pour exiger au ministre Bouréma Condé d’installer leur candidat Kalémoudou Yansané au poste de maire de la commune de  Matoto. Malheureusement, ils ont été violemment dispersés à coups de gaz lacrymogènes.