COCAN2025 : « Rien ne s’oppose à ce que Blasco puisse être nommé » – Juriste

mars 17, 2019 9:20

Au nom du principe de la présomption d’innocence, l’avocat Me Pépé Antoine Lamah estime que rien ne s’oppose à ce que l’ancien secrétaire de la Fédération Guinéenne de Football, Ibrahima Blasco Barry, soit nommé comme membre du Comité de pilotage des travaux préparatoires de la CAN 2025 en Guinée. Lisez son analyse:

«Dans la constitution, tout comme dans le Code de procédure pénale, le principe de la présomption d’innocence est consacré. Ce principe dit quoi? Il dit que toute personne suspectée ou poursuivie est présumée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été définitivement établie par une juridiction légalement établie. Alors, s’il est vrai que Blasco est poursuivi par la justice, il est aussi vrai qu’aucune décision exempte de voie de recours n’établit sa culpabilité pour l’instant. Rien ne s’oppose donc à ce qu’il (Ibrahima Blasco Barry) soit nommé dans des fonctions pour lesquelles une certaine moralité est exigée. Il est présumé innocent et sa culpabilité n’est pas encore établie. On n’a donc pas à crier au scandale parce qu’il fait l’objet d’une poursuite judiciaire. Il faut qu’on respecte les principes même s’il se trouve que cette personne a été suspendue de ses fonctions. Cette décision de suspension n’est qu’une décision administrative. Etre suspendu de ses fonctions ne veut pas dire qu’on est malhonnête ou délinquant. On est délinquant que lorsque notre culpabilité est définitivement établie par la justice. N’oublions pas que la présomption d’innocence est un droit constitutionnel consacré tant dans notre Constitution et dans notre Code de procédure pénale que dans les instruments juridiques internationaux. »

Propos recueillis par Tokpanan Doré