voir Plus
    vendredi, 16 avril 2021
    31 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Collision meurtrière de Banian : le bilan atteint 12 morts, réactions des blessés et du Responsable des urgences

    Le bilan de l’accident qui s’est produit à Badian hier dimanche 24 novembre, continue de s’alourdir. En plus des 9 morts sur place après le drame et le blessé qui a rendu l’âme en cours de route, deux autres viennent de décéder à l’hôpital préfectoral de Kissidougou. Ce qui porte désormais le bilan à 12 morts.

    Sur les circonstances de cet accident, Sékou Mansaré, un des passagers, témoigne : « moi, je dormais quand l’accident est arrivé. Dès qu’il y a eu le choc, je me suis réveillé et j’ai vu des corps inertes, du sang partout. J’ai pu compter sur place 9 morts. A l’heure où je vous parle, j’ai des maux de tête et de ventre. Mes bras me font mal. »

    Pour Fatoumata Dabo, un des rescapés, renchérit : « notre véhicule est tombé sur un dépassement entre deux camions. Directement, le chauffeur de notre voiture a voulu éviter le camion qui tentait le dépassement. C’est c’était trop tard et le drame est implacablement survenu. Actuellement, c’est tout mon corps qui me fait mal. »

    De son côté, le chef des urgences, Dr Karanké Camara, précise : « hier sur place, il y a eu effectivement 9 morts et en cours de route, il y a eu un mort. Ensuite, dès l’arrivée des blessés à l’hôpital, on a enregistré deux autres morts. Donc au total, nous avons envoyé 12 corps à la morgue. On a reçu en tout quatorze blessés dont 4 blessés graves qui ont des traumatismes crâniens, des fractures au niveau des bras et des pieds qui doivent être évacués à Conakry. Je viens de faire leurs papiers d’évacuation. Le reste des blessés suivent les traitements au pavillon et à la chirurgie. Quant aux produits, je vais vous dire qu’hier le Directeur de l’hôpital a mis le pharmacien en demeure de faire sortir les médicaments nécessaires et les mettre à notre disposition et nous avons appelé tous les collègues qui étaient absents pour venir nous appuyer. Car, les blessés étaient très nombreux. »

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE