Communales 2018 : le RPG a obtenu 187 communes, soit 54% (parti)

mars 9, 2019 4:05

Plus d’un an après la tenue des élections municipales et l’installation des bureaux exécutifs de l’ensemble des communes du pays, le RPG vient de procéder à une autopsie des résultats définitifs de ce scrutin qui le crédite de 187 communes (urbaine et rurale). Soit 54% des communes du pays.

Ces statistiques ont été présentées par le ministre de l’Enseignement Technique et professionnel à l’Assemblée générale du parti au pouvoir qui s’est tenue ce samedi 9 mars à son siège national à Gbessia.

Devant des militants massivement mobilisés, le ministre Lansana Komara a rappelé qu’il y a eu assez de commentaires autour de ces récentes communales qui n’ont fait que confirmer ‘’l’hégémonie’’ du RPG dans le paysage politique guinéen.

«Nous avons obtenu au total 187 communes : 19 communes urbaines et 169 communes rurales», a-t-il fait savoir.

Quant à l’UFDG, principal parti politique de l’opposition dirigé par Cellou Dalein Diallo, M. Komara a laissé entendre que ce dernier a recueilli au total 115 communes (14 communes urbaines et 101 communes rurales)

S’agissant de l’UFR de l’ancien Premier ministre Sidya Touré, le ministre Komara soutient que ce dernier n’a obtenu sur l’ensemble du territoire national que 19 communes dont une seule commune urbaine.

Quant au PEDN de l’ancien PM Lansana Kouyaté et l’UDG de Mamadou Sylla, ils ont obtenu pour le premier une commune rurale et une commune urbaine pour le second.

Parlant de l’UPR de Bah Ousmane, un parti allié au RPG Arc-en-ciel, Lansana Komara a précisé qu’il n’a que  2 communes rurales sur l’ensemble du pays.

S’agissant du PUP de feu général Lansana Conté, l’UPG, le RDIG de Jean-Marc Telliano,  ils ont recueilli, chacune, une commune rurale

Pour ce qui est des listes indépendantes, elles n’ont obtenu que 13 commune dont 4 communes urbaines et 9 communes rurales, a-t-il souligné.

Dans le même sillage, le ministre Komara a affirmé que RPG Arc-en-ciel a raflé plus de 54% des communes. Ce qui revient à dire, estime-t-il, que c’est le RPG qui est sorti grand vainqueur de ces élections communales. «Si c’était des élections directes, ce résultat est un coup KO. D’ailleurs, c’était un autre coup KO après celui de l’élection présidentielle de 2015», s’est-il réjoui avant de lancer un appel aux militants du RPG : «redoublons d’efforts pour les élections futures et mobilisons-nous. Quelle que soit l’élection en Guinée, nous irons dix fois avec cette opposition, nous allons les battre aussi dix fois. Parce que nous sommes mieux organisés et mieux implantés sur le territoire national. Evitons les luttes intestines… main dans la main, nous irons de victoire en victoire pour que notre leader le Pr. Alpha Condé puisse encore travailler pour le peuple de Guinée.»