Compaoré Saïdou, observateur international : « ce que les Guinéens ont de commun, c’est la Guinée… »

0
461

Président de la Coordination de la mission internationale des observateurs de la société civile africaine (COMISCA), le burkinabè Compaoré Saïdou était présent à la cérémonie de proclamation des résultats globaux provisoires de l’élection présidentielle. Pour lui, le plus important à préserver, au-delà de la victoire d’Alpha Condé, c’est la Guinée.

« Il faut faire en sorte d’éviter qu’au lendemain de chaque élection en Afrique, qu’il n’y ait que des morts, des blessés. Nous sommes des panafricanistes engagés dans la paix, la détermination, et nous allons travailler dans ce sens. Parce qu’il n’y a que les Africains qui seront à mesure d’apporter des solutions aux problèmes africains […] Ce que les Guinéens ont de commun, c’est la Guinée. Il n’y a pas un demi-Guinéen, tout le monde est Guinéen et ils sont obligés de vivre ensemble et de travailler ensemble, main dans la main, afin que le développement qui est amorcé ici en Guinée puisse non seulement continuer à décoller, mais aussi pérenniser les acquis qui sont déjà engrangés. Détruire les édifices publics tout en sachant que c’est pour la postérité, ce n’est pas du tout intéressant, ce n’est pas démocratique. La seule façon de vivre digne, c’est de vivre en paix. Nous avons nos réalités, nos coutumes et nos valeurs. Que vive la paix, vive l’unité, vive la démocratie, afin que la Guinée retrouve sa stabilité et sa paix d’antan.»

Propos recueillis par Tokpanan DORÉ