Conakry: Alpha Condé lance les travaux de la nouvelle ville et des 20 mille logements de Kobaya

avril 27, 2018 3:49
0

Le président de la République, Alpha Condé, a procédé ce vendredi 27 avril à la pose de la première pierre et d’ouverture du projet de 20 000 logements sociaux, sis au quartier Kobaya, dans la commune de Ratoma, en haute banlieue de Conakry, a-t-on constaté sur place.

 

 

Dans son discours de lancement des travaux, Alpha Condé a regretté le fait que la Guinée n’ait pas continué sa politique de construction des logements sociaux. Avant d’appeler les populations de la localité à accompagner la société chinoise qui, selon lui, est venue aider le peuple de Guinée.

Lisez plutôt en intégralité de l’allocution du Chef de l’Etat qu’il a prononcé alternativement en français et Soussou.

«La Guinée, pendant la période coloniale, avait la SIG (Société Immobilière de Guinée) pour faire des maisons sociales comme le cas des pays de la sous-région. Malheureusement, nous n’avons pas continué. Donc, nous n’avons pas développé une politique de maisons sociales. Ce  qui a été très malheureux pour le peuple de Guinée.

C’est pourquoi nous avons travaillé avec la SONAPI (Société Nationale d’Aménagement et Promotion Immobilière) afin de doter la Guinée des maisons sociales. Nous sommes très heureux que nos amis, après avoir construit le Plazza Diamond pour les grands bourgeois,  ont pensé à nous accompagner pour construire des maisons sociales.

Mais nous ne voulons pas tomber dans les erreurs des autres pays où les maisons sociales sont devenues des bidons villes. C’est pour cela,  à chaque fois que nous voulons construire des maisons sociales, nous exigeons qu’elles soient composées des maisons de haut standing et de maison de standing moyen afin que les populations soient mélangées.

Nous nous félicitons de cette initiative de la construction de cette nouvelle ville. Il ne s’agit pas seulement de construire 20 000 logements sociaux. Il est question  de construire une véritable nouvelle ville avec des bâtiments administratifs, des centres de commerce,  des hôtels de cinq étoiles (…).

D’après le gouverneur de la ville de Conakry, le général  Maturin Bangoura, la superficie de cette nouvelle ville est plus grande que celle de Kaloum. Cela veut dire que plus tard, tous les citoyens de Kaloum peuvent déménager ici, s’ils veulent (rire).

Nous sommes très heureux parce que beaucoup de quartiers de Conakry ont été construits avant la deuxième guerre mondiale. Ce sont des maisons qui sont totalement dépassées. C’est pourquoi d’ailleurs, dans le programme de Conakry 2040, nous voulons complètement modifier la physionomie de Conakry. Mais pour le faire, il faut d’abord construire des maisons où les populations peuvent déménager…

 …Aux populations de Lambanyi et de Cobaya, nous allons construire des maisons sociales dans vos anciens champs de culture, sur vos sites de pêche ou d’extraction du sel. Il faut que nous vous trouvions d’autres activités afin que vous puissiez nourrir vos familles. Il y a la MUFFA pour les femmes et les moyens sont dégagés pour que les pêcheurs aussi puissent continuer leurs activités. Il faut qu’on change… Nous ne pouvons pas être dans les  taudis et aspirer au développement. C’est pourquoi je vous invite à accompagner ces partenaires chinois parce qu’ils sont venus pour nous aider afin que la Guinée puisse changer de physionomie», a-t-il lancé.