Conakry : après Tombolia, des violences anti 3ème mandat enregistrées à Lansayah

0
748

A l’image des jeunes de Tombolia, ceux de Lansanayah aussi ont protesté ce lundi 7 septembre contre la candidature du président de la République Alpha Condé. Ils ont été dispersés par les forces de l’ordre à l’aide de gaz lacrymogènes, a-t-on constaté sur place.

Des jeunes visiblement remontés, ont condamné les violences dont a fait récemment l’objet le domicile du Kountigui de la Basse-côte El hadj Sékhouna Soumah à Tanènè.

Cette manifestation a créé un embouteillage monstre entre Lansanyah-Barrage et le carrefour de Dabompa.  Les mêmes manifestations ont été enregistrées à Bonfi, dans la commune de Matam, apprend-on.

Il faut par ailleurs rappeler que depuis l’annonce de la candidature du chef de l’Etat Alpha Condé, les manifestations sont devenues récurrentes à Conakry par les militants du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC).