Conakry : bientôt une exposition pour perpétuer les œuvres de Kwame Ture

0
846

Le célèbre activiste international, triplé d’organisateur révolutionnaire et de partisan du panafricanisme, Stokley Carmichael, né en 1941 et décédé en 1998,  s’est fortement impliqué dans les Freedom Rides, les Sit-in, la guerre anti-Vietnam et autres manifestations du mouvement des droits civiques des années 1960 et la ségrégation aux Etats-Unis pour dynamiser l’énergie de la communauté noire.

Formé par les architectes en chef du mouvement des droits civiques, comme Ella Baker, Bayard Rustin, Fannie Lou Hammer, James Baldwin, Martin Luther King Jr, Stokley Carmichael a été fréquemment battu et emprisonné par plusieurs fois de suite.

Elu président national de l’étudiant non-violent du Comité de coordination en juin 1966 avant de devenir le Premier ministre honoraire des Black Panthers, il bâtit sa notoriété sur le mouvement Black Power et l’initiation du concept Racisme institutionnel.

A travers ses multiples voyages, l’homme nouera des alliances durables pour soutenir les mouvements de libération dans le monde entier à travers des rencontres avec des personnalités comme Fidel Castro, Ho Chi Minh et Yasser Arafat. Ayant déménagé en Guinée avec sa femme, Miriam Makeba, célèbre chanteuse sud-africaine, l’homme prend désormais le nom de Kwame Ture tiré du prénom de Kwame Nkrumah et du nom de Sékou Touré, respectivement présidents fondateurs des Républiques de Ghana et de Guinée.

Depuis le début des années 70 jusqu’à sa mort, Kwame Ture organisera sans relâche, en tant que membre fondateur de l’All-Africain parti révolutionnaire du peuple, une organisation qui s’est engagée pour la cause de l’Afrique socialiste.

Du 24 novembre au 25 décembre 2018, il sera organisé à sa mémoire à une exposition qui sera auréolée de photographies, de documents, de séquences-vidéo et des testaments en direct. Une présentation de toute une vie de Kwame Ture. L’exposition itinérante entend promouvoir une meilleure compréhension des droits civils, du pouvoir noir et des mouvements panafricains à travers l’une de leurs icônes les plus importantes et se veut d’inspirer de nouvelles générations à servir un objectif plus élevé.