Conakry : c’est parti pour la retraite annuelle de l’équipe pays du Système des Nations unies en Guinée

mai 17, 2019 12:01

La retraite annuelle de l’équipe pays du système des Nations unies en Guinée s’est ouverte mercredi 15 mai dans un réceptif hôtelier. PAM, UNFPA, HCR, UNESCO… la quasi-totalité des 24 agences qui interviennent en Guinée sont représentées à cette rencontre de deux jours. « C’est la retraite de l’ensemble de l’équipe des Nations unies en Guinée. Elle regroupe tous les chefs d’agence du système des Nations unies en Guinée, ainsi que ceux des agences présentent en Guinée mais qui siègent dans les pays voisins », précise Pr Georges Alfred Ki-Zerbo, coordinateur résident  par intérim du système des Nations unies en Guinée.

Durant ces deux jours, ces chefs d’agence et autres représentants vont revoir  la partie déjà faite du  biennium 2018-2019,  première séquence du plan quinquennal 2018-2022 d’assistance à la Guinée. Georges Alfred Ki-Zerbo a rappelé que ce plan quinquennal a démarré en 2018 avec la signature du plan cadre des Nations unies d’aide au développement. « Cet engagement des Nations unies se traduit au quotidien à travers des actions concrètes réalisées à toutes les échelles, à tous les niveaux (local et central), avec l’orientation et le leadership des autorités et en partenariat avec la société civile, les communautés, ainsi que les autres partenaires techniques et financiers », a-t-il dit.

Pour le Coordinateur par intérim, la présente retraite offre aux agents du Système des Nations unies  l’opportunité d’apprécier le niveau de performance obtenu dans la mise en œuvre de  leur plan de travail. Mais aussi, ajoute-t-il,  d’analyser les défis à même de définir des orientations opérationnelles visant à améliorer la contribution du Système des Nations unies dans aux efforts de développement de la Guinée.

Est-ce que les promesses de mobilisation des ressources sont proportionnelles aux attentes et aux besoins qui existent sur le terrain ? Est-ce que nous sommes suffisamment outillés pour répondre aux nouvelles exigences de responsabilité  et de redevabilité mutuelle ? … Sont en autres questions que les travailleurs du Système des Nations unies se sont posées durant la première journée.

« Cette retraite est importante non seulement pour vous (agences des Nations unies) mais aussi, et surtout, pour le gouvernement en tant que partenaire de mise en œuvre du programme de coopération qui nous unit en vue de l’atteinte des priorités nationales et des objectifs du développement durable », a indiqué la ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine Djénè Keita, en procédant au lancement de la retraite.

Il faut souligner que la retraite de deux jours devrait aboutir à des recommandations pouvant améliorer le travail d’assistance du Système des Nations unies au développement de la Guinée.