Conakry : c’est parti pour le championnat militaire de boxe de l’OLAO

0
408

La première édition du championnat militaire de boxe de l’Office de liaison de l’Afrique de l’Ouest (l’OLAO) a été lancée vendredi, au Palais des sports de Conakry,  en présence du ministre guinéen en charge des Sports Sanoussy Bantama Sow et de plusieurs officiers militaires du pays. Le ministre d’Etat chargé de la Défense y était représenté par son homologue Oyé Guilavogui, ministre de l’Environnement.

Le cérémonial militaire qui a marqué le lancement de la compétition a été notamment  marqué par des discours et un défilé des neuf équipes qui vont compétir.

« Il me revient de vous transmettre la profonde gratitude, et les sincères remerciements du président Alpha condé pour l’honneur et le choix portés sur notre pays pour le déroulement de ce grand évènement », a transmis Oyé Guilavogui. Sur  les 14 pays membres de l’OLAO, huit sont représentés à Conakry.

Président par intérim de l’OLAO, le Colonel-major Saodogo Oumarou du Burkina Faso, a indiqué que cette compétition « est un outil  d’intégration et de raffermissement des liens de fraternité entre les membres des Forces armées de l’Afrique de l’Ouest ».

Après le cérémonial, les premiers combats ont opposé le Burkina au Cap Vert et le Nigeria à la Côte d’Ivoire. « Le bilan de l’organisation est pour l’instant élogieux et satisfaisant dans la mesure où toutes les autorités attendues ont répondu à l’évènement… Techniquement, les deux premiers combats étaient vraiment professionnels. Ce qui est surtout important c’est que ce sont des athlètes professionnels qui se retrouvent ici », a apprécié le colonel Aliou Diakité, président du Comité d’organisation du championnat.

Il faut noter que la compétition va se dérouler du 5 au 11 juillet.