Conakry : C’est parti pour les travaux préparatoires du 2ème forum économique international Guinée-Europe

mars 30, 2018 8:19
0

En prélude à la deuxième édition du forum international des opérateurs économiques de Guinée qui se tiendra les 22 et 23 juin 2018 en Belgique, l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP) a lancé le jeudi 29 mars à Conakry les activités préparatoires de ce rendez-vous d’échanges entre investisseurs, mais aussi entre diaspora guinéenne.

Prenant la parole, le directeur général de l’APIP, Gabriel Curtis a d’abord précisé que le forum a pour objectif de mobiliser non seulement les investisseurs internationaux sur les opportunités d’investissement en Guinée, mais aussi mobiliser la diaspora guinéenne.

« La journée du 22 juin sera consacrée aux investisseurs internationaux particulièrement ceux qui nous avaient déjà touchés à travers plusieurs évènements que nous organisons soit en Europe, soit en Guinée. Il sera encore question de créer des liens avec le secteur privé guinéen », a-t-il fait savoir.

Pour la seconde journée qui coïncide au 23 juin, M. Curtis a annoncé que celle-ci portera aussi sur la diaspora guinéenne vivant en Belgique mais aussi en Europe pour les présenter toutes les opportunités qui existent en Guinée, les inviter à investir tout en les incitant également à s’intéresser à ce qu’ils peuvent faire en Guinée pour son développement.

Dans son allocution de circonstance, la Représentante de l’Organisation Internationale de la Migration (OIM), Fatou N’Diaye a déclaré que l’idée n’est pas seulement d’aller chercher la diaspora guinéenne, il s’agit plutôt de l’inviter à s’investir dans le développement socioéconomique de son pays.

« La migration a plus de côté positif que négatif malgré qu’on nous montre souvent son côté négatif. Le côté positif est plus couvert par cette diaspora et de façon informelle dans nos pays parce que tout ce qu’ils font comme transfert de fonds, d’investissements, passent par des canaux informels et c’est ce qu’il faut maintenant arrêter en essayant de voir comment on pourrait utiliser cette diaspora qualifiée pour mettre fin à cette pénurie de compétence, en évitant aussi la fuite des cerveaux », a-t-elle expliqué.

A en croire Fatou N’Diaye, cette rencontre sera mise à profit pour revaloriser la relation entre la Guinée et sa diaspora en essayant d’aller dans le sens de la migration vers le développement qui sont étroitement liés.

Présent à cette cérémonie, l’Ambassadeur de Guinée en Belgique, Dr Ousmane Sylla s’est réjoui de la tenue de cette rencontre avec  l’APIP-Guinée, l’ASPEL, Africa-Plus et avec les organisations belges.

« Ce deuxième forum économique Guinée-Belgique qui était au départ limité, va sur instruction du chef de l’Etat, s’élargir à toute l’Europe occidentale. C’est un forum qui ne concerne pas seulement les secteurs privés guinéen et belge. Nous avons écrit à nos collègues de Paris, Madrid, Londres, Berlin (…) afin qu’ils puissent impliquer le secteur privé de ces différents pays. D’ailleurs, chaque ambassade a déjà désigné son point focal pour conférer à ce deuxième forum tout le succès escompté », a-t-il fait comprendre Dr Ousmane Sylla.

Abondant dans le même sens, le Secrétaire général du ministère des Affaires Etrangères et de Guinéens de l’Etranger, Hady Barry a affirmé que cette activité s’inscrit dans la lettre de mission que le Premier ministre, Mamadi Youla a assigné à son département.

« Il s’agit de la promotion d’une diplomatie politique et économique. Il est question de mobiliser et de sensibiliser notre diaspora pour qu’elle puisse participer avec efficacité au développement économique de notre pays. Le ministère des Affaires Etrangères est au centre de cette organisation. Il a déjà signé toutes les correspondances devant être acheminées vers l’Europe tout en invitant les différents partenaires », a-t-il annoncé.

Dans la même logique, M. Barry a reconnu que la Guinée a une diaspora dynamique. En son sein, il y a, a-t-il cité, des ouvriers et des ingénieurs. Donc, il faut que nous arrivions à les convaincre pour qu’ils puissent s’intéresser à leur pays d’origine pour son développement.

Très heureuse, son homologue du ministère du Commerce, Fanta Cissé a souligné que le forum est une opportunité pour les échanges commerciaux entre la Guinée et d’autres pays européens.

« C’est une rencontre très intéressante parce que nous sommes dans le cadre de partenariat économique avec les pays de l’Europe. Nous faisons partie du Groupe Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP). Il y a des négociations qui sont achevées, d’autres sont en cours. Donc, nous pensons que ce forum sera une opportunité additionnelle  dans le cadre de nos négociations avec ces pays », a-t-elle espéré.

Pour sa part, le ministre du Travail, de l’Emploi Jeunes, de l’Enseignement Technique et de Formation Professionnelle et par ailleurs porte-parole du gouvernement, Damantang Albert Camara a fait remarquer que cette rencontre consiste à rassurer et à inciter notre diaspora à rentrer au bercail  afin qu’elle sache que ce qui n’était pas possible hier, est à présent possible avec l’accompagnement du gouvernement.