Conakry: des anciens hauts gradés de l’armée dont le général Yaya Sow rejoignent le RPG

0
1891

Ce samedi 23 février, un groupe de militaires à la retraite notamment les généraux Yaya Sow, Lamine Bangoura et le commandant Aboubacar Sidiki Diaby ont officiellement déclaré leur adhésion au parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel. C’était à la faveur du meeting hebdomadaire du parti à son siège national, sis au quartier Gbessia. Parmi ces nouveaux adhérents, certains avaient tenté de renverser en 1985 le régime de Lansana Conté alors que d’autres ont participé à la mutinerie des 2 et 3 février 1996.

Devant les militants et responsables du parti,  le Commandant Aboubacar Sidiki Diaby a avoué qu’ils ont voulu renverser le régime militaire dirigé par le président Lansana Conté.

«En 1985 lorsqu’il y a eu le coup d’Etat, j’ai quitté Conakry à pieds jusqu’à Bamako (Mali) en passant par Kankan. Le président du Mali à l’époque, Moussa Traoré m’a accordé l’asile politique. C’est à partir de là que j’ai lancé un appel à tous les militaires pour venir renverser le régime militaire dirigé par le général Lansana Conté. Le mouvement s’appelait COMUNA (Conseil Militaire pour l’Unité Nationale). Beaucoup de chefs de l’Etat de la sous-région nous ont apportés leur soutien. Les amis présidents d’Ahmed Sékou Touré n’étaient pas contents de la prise du pouvoir par l’armée guinéenne. Donc, ils nous ont soutenus pour que nous renversions le régime de Conakry. De la France, le président Alpha Condé a entendu les échos de notre mouvement, il a envoyé un émissaire pour nous rencontrer, ce dernier est vivant, il s’appelle Nanssadi Bérété. C’est lui qui est allé nous chercher et nous sommes venus ensemble rencontrer Alpha Condé à Abidjan (Côte d’Ivoire). C’était en 1987, Alpha Condé nous a dits qu’il est aussi contre le pouvoir militaire comme nous mais, qu’il veut battre le général Lansana Condé dans les urnes par la voix démocratique. Difficilement qu’il a pu nous convaincre. Ensemble, nous avons créé le RPG qui a été agréé en 1992. Il m’a conseillé que le militaire ne doit pas faire la politique. Je suis à la tête d’un parti qui regroupe des militaires à la retraite et leurs familles. Notre patron est général Lamine Bangoura qui a été gouverneur de région à N’Zérékoré au temps de général Lansana Conté. Il y a le général Yaya Sow, ce dernier est une bravoure héroïque qui a bombardé les 2 et 3 février 1996 le palais des nations…», a-t-il expliqué.

Prenant la parole, le Secrétaire général du parti, Dr Saloum Cissé a vivement souhaité la bienvenue aux nouveaux adhérents avant d’indiquer aux militants que cet homme, Aboubacar Sidiki Diaby n’est pas un inconnu pour le RPG.  «La politique est comme un train en marche. Notre souhait est de voir les wagons toujours remplis. M. Diaby n’est pas un inconnu au RPG», a-t-il dit.