Conakry : des échauffourées signalées à Kipé

0
707

De sources locales, nous apprennent que l’atmosphère reste délétère dans la matinée de ce lundi 19 novembre à Kipé, dans la commune de Ratoma. Là, c’est un groupe de jeunes qui manifestent suite au lynchage qu’a essuyé le capitaine Gérard Vivien l’autre semaine, nous apprend-on.

Selon nos informateurs, ces jeunes ont érigé des barricades, empêchant ainsi la circulation routière dans ce quartier résidentiel de Conakry, au grand dam des usagers.

Faut-il rappeler qu’en début de weekend, ce quartier réputé pour son accalmie a encore vibré au rythme des manifestations pour la même cause. Peu après, de folles rumeurs ont été distillées sur les réseaux sociaux pour annoncer la mort du béret rouge passé à tabac à Bambéto.

Une intox qui a été démentie par le directeur de l’information et des relations publiques de l’Armée (Dirpa) ; Aladji Cellou qui note sur sa page Facebook ce qui suit : « Je suis en contact permanent avec les médecins qui s’occupent du capitaine Vivien Gérard. Il se porte de mieux en mieux. Son score de Glasgow est de 15/15. Il se repose, se soigne, s’alimente et à titre exceptionnel, a reçu durant toute la soirée de ce dimanche, la visite de son fils », note-t-il sur le réseau social.