Conakry: des heurts signalés entre forces de l’ordre et manifestants à Cosa, normalité sur l’Autoroute

octobre 23, 2018 1:11
0

Si pendant la matinée un  calme précaire régnait  et que les activités économiques tournaient au ralenti à Cosa, la situation a vite dégénéré aux environs de 11 heures entre jeunes marcheurs et forces de l’ordre.

Actuellement au rond-point de Cosa, la circulation routière est quasi déserte. Des jeunes manifestants et les forces  de sécurité se livrent à une bataille rangée. Des jets de pierres sont vite répondus par des bombes de gaz lacrymogènes.

Selon des témoignages recueillis sur place, ces violents affrontements ont commencé lorsque des jeunes ont voulu se  regrouper. Il faut préciser qu’un dispositif sécuritaire impressionnant composé de policiers et de gendarmes est visible au rond-point de Cosa. Ils sont apparemment déterminés à étouffer la manifestation non-autorisée par le gouvernorat de Conakry.

Sur place, on remarque des traces de cailloux sur le bitume un peu partout. Et tout le long de la route, des jeunes sont  réunis en petits groupes.

Par contre, au rond point de la Tannerie, la circulation routière est comme d’habitude, les citoyens vaquent paisiblement à leur quotidien.

Au moment où nous écrivons ces lignes (12h 30), le chef de file de l’opposition est attendu au rond point de Cosa pour le carrefour Tannerie.

Par ailleurs, on apprend, aux dernières nouvelles, que les tentatives du chef de file de l’opposition et de ses pairs de joindre le Carrefour Cosa, ont été vite mises en échec par les forces de l’ordre au niveau de Belle-Vue.