Conakry: émouvants témoignages du ministre Gassama au symposium organisé pour Abdoulaye Bah

juin 22, 2018 4:54
0

Lors du symposium organisé à la mémoire de notre regretté Abdoulaye Bah, chef du Bureau adjoint de Guinéenews Conakry, le ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby, très proche du défunt qu’il considérait comme son jeune frère de lait, a tenu, en dépit de l’immense émotion qui l’étreignait, lui rendre un vibrant hommage. C’était ce jeudi 21 juin au Palais du Peuple de Conakry.

Selon Gassama Diaby, Dieu fait ce qu’il veut, quand il veut et parfois, a-t-il dit, on a l’impression qu’on est personnellement visé. Lisez un extrait de son témoignage :

«Le samedi 5 mai passé, mon jeune frère a été tué dans la rue au kilomètre 36 par un véhicule. C’est Abdoulaye Bah qui lui a pris et l’a transporté à l’hôpital Sino-guinéen à Kipé alors qu’il était à côté de son épouse malade. Mon jeune frère avait un traumatisme crânien. Il a rendu l’âme le dimanche 6 mai. Le 17 juin, Abdoulaye Bah a eu un accident avec le même tableau clinique que mon jeune frère. Il a été admis dans le même hôpital Sino-guinéen et il a été suivi par le même médecin. Malheureusement, il a rendu l’âme le lundi. Dieu fait ce qu’il veut, quand il veut et parfois, on a même l’impression qu’on est personnellement visé. Mon jeune frère et Abdoulaye Bah se connaissaient très bien. A chaque fois quand mon père arrive à Conakry, Abdoulaye Bah demandait à son épouse de préparer pour mon papa. Entre Abdoulaye Bah et moi, ce n’était pas une relation professionnelle ni politique mais plutôt une  relation était humaine. C’est pourquoi quand il m’a été demandé de dire un mot, je vous assure, moi qui aime tant parler, tant écrire, j’ai été incapable toute la journée d’hier de mettre un seul mot pour Abdoulaye Bah. Honnêtement je n’ai pas pu (…)».