Conakry : Envahis par les eaux de pluie, les habitants de Yimbaya paralysent la circulation

juin 2, 2018 6:11
0

La pluie qui s’est abattue sur Conakry hier nuit a causé d’importants dégâts dans les plusieurs familles. Dans la matinée de ce samedi 2 juin, certains citoyens ont  transporté leur colère dans les rues où ils ont érigé des barricades. Conséquences, des embouteillages énormes ont été observés à plusieurs endroits, a-t-on constaté sur place.

A Yimbayah-Base militaire, les ordures qui ont été drainées par les eaux de ruissellement dans les maisons, ont été aussitôt évacuées sur l’autoroute Fidèle Castro. Depuis six heures du matin, tout le passage a été quasiment bloqué. Les véhicules qui venaient de l’Aéroport, étaient obligés de rebrousser chemin au niveau de la Base militaire. Ceux qui quittaient Matoto, étaient contraints de faire demi-tour à partir de Yimbaya Camp carrefour.

Le concessionnaire Facinet Soumah que nous avons rencontré, dit avoir tout perdu. «Il était 22 heures hier quand la pluie tombait.  Entretemps, j’ai entendu un bruit. Quand je suis venu voir, j’ai trouvé que les ordures ont cassé les murs. J’ai dit à ma famille de rester tranquille. J’ai mis les enfants sur les escaliers en hauteur et je cherchais à faire sortir les personnes âgées. Le pire est à craindre si l’Etat n’intervient pas dans un bref délai. Le dégât est inestimable,  nous n’avons rien récupéré, c’est la boue qui est rentrée dans nos maisons», a-t-il expliqué. Même son de cloche chez Mariama Kéita: «nous avons tout perdu même ce qu’on va manger ce soir nous ne l’avons pas. Ce sont des ordures qui ont cassé nos murs. Imaginez, il s’agit des ordures que nous n’avons pas produites.»