Conakry : impatients, les enseignants lancent un ultimatum aux émissaires du gouvernement (19h)

0
1120

Impatients et agacés au Palais du peuple, Conakry, les enseignants viennent de lancer un ultimatum aux autorités jusqu’à 21 heures. Après cette échéance, ils comptent aller tranquillement à la maison pour se reprendre demain au siège du SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) à Donka pour peaufiner de nouvelles stratégies.

C’est un certain Amara Mansa Doumbouya, membre de la cellule de communication du SLECG qui a véhiculé cette information. « Le général Aboubacar Soumah m’a dit qu’ils ont quitté le ministère du Budget pour la présidence en passant par la Primature. Que s’ils ne viennent pas d’ici 21 heures, d’aller paisiblement à la maison et se reprendre demain matin à notre siège pour mettre en place de nouvelles stratégies », a-t-il dit aux enseignants qui sont visiblement épuisés par le poids de la faim et de la fatigue.

Faut-il cependant rappeler que depuis le lundi dernier, les enseignants sont toujours en attente de cette prétendue signature du protocole d’accord entre eux et le gouvernement. Un rendez-vous qui n’a vu le jour, d’abord.