Conakry : la commission guinéo-turque à pied d’œuvre pour booster la coopération entre les deux pays

0
946

Conakry abrite depuis ce mardi 26 novembre la troisième session de la commission mixte du commerce, de coopération économique et technique entre la République de Turquie et la République de Guinée, a-t-on constaté sur place.

Dans son discours de circonstance, la ministre de la Coopération Internationale et de l’Intégration Africaine Dr. Djènè Kéita a rappelé que cette rencontre prouve à suffisance la volonté des hautes autorités des deux pays à renforcer davantage leurs liens d’amitié et de coopération existants.

A l’en croire, le gouvernement entend bâtir ‘’une Guinée nouvelle et entreprenante, capable stratégiquement de mobiliser et de convaincre les partenaires au développement, afin qu’ils l’accompagnent dans le processus de mise en œuvre des projets et des programmes contribuant à la réalisation de ses objectifs nationaux.’’

« Dans la stratégie de développement du gouvernement, le secteur privé et le partenariat public-privé jouent un rôle déterminant dans la transformation structurelle de la Guinée. A cet égard, la présence des opérateurs économiques turcs à notre réunion, offre une opportunité de création de partenariats que nous souhaitons robuste entre nos deux pays. Je voudrais rassurer les investisseurs turcs ici présents que la République de Guinée est un pays de grande destination pour les investissements. Le climat des affaires est amélioré avec des garanties pour les investisseurs en termes d’incitations fiscales et douanières », a-t-elle expliqué.

Et de poursuivre : « la présence des opérateurs économiques turcs vaut son pesant d’or parce que qu’elle témoigne l’étroitesse et la profondeur des relations d’amitié et de coopération existant entre la République de Guinée et la République de Turquie. L’élargissement de notre cadre juridique aux secteurs porteurs de croissance traduit la vitalité de notre coopération bilatérale. J’apprécie hautement le volume global des échanges commerciaux entre nos deux pays. »

Dans la même logique, la ministre Dr. Djènè Kéita a indiqué que ces échanges entre les deux pays représentent une inestimable marge de progression. « Nous devrons ensemble capitaliser aussitôt cette marge afin de densifier la coopération entre nos deux pays. Dans ce sens, les opportunités à exploiter sont multiples. Elles ne font pas du tout défaut », a laissé entendre Dr Djènè Kéita.

Prenant la parole, le ministre turc de l’Education Nationale Ziya Selçuk a rassuré que cette troisième session de la commission mixte Guinéo-Turque ouvrira de nouvelles opportunités pour la Turquie et la Guinée.

« J’espère que cette commission économique mixte débouche sur une opportunité pour augmenter le volume de commerce bilatéral qui est actuellement de 173 millions de dollars. Les sociétés turques ont déjà assumé des projets de Bâtiment Travaux Publics (BTP) et de travaux de construction en Guinée dont dix projets ont été déjà achevés. Les sociétés turques sont actives dans les domaines de l’exploitation des ports et aussi de l’énergie. C’est clair qu’on va travailler dans de nombreux domaines et à de différents niveaux en Guinée. Donc il y a aujourd’hui des délégations techniques de la République de Turquie et de Guinée qui sont réunies ici et elles vont travailler pendant des jours pour explorer toutes les potentialités de coopération entre les deux pays », a-t-il dit.