Conakry: la marche des femmes de l’opposition dispersée à Belle-Vue

0
498
Les femmes de l’opposition ont été dispersées au niveau de la Belle-Vue par les forces de l’ordre composées de policiers. Depuis Bambeto, point de départ de la manifestation, les femmes ont marché jusqu’à au niveau de l’héliport de Belle-Vue en exhibant les photos des différentes personnes tuées lors des manifestations depuis le 3 avril 2011.
Elles scandaient: « justice pour nos morts » ou encore « justice zéro ». Des propos hostiles ont  également été lancés à l’encontre du chef de l’État qu’elles accusent d’être le responsable de toutes ces tueries.
Mais si les agents postés à Bambeto ont laissé les femmes faire leur marche, ça n’a pas été le cas de ceux qui se trouvent au rond-point de la Belle-Vue. Ils ont d’abord bloqué le passage, avant de disperser les manifestantes  à l’aide des gaz lacrymogènes.
Dans la débandade, elles sont entrées dans les quartier, d’autres ont replié. Une femme qui est restée seule, ne pouvant courir vite, a été pourchassée par un policier jusqu’à ce qu’elle est entrée dans la forêt. Le policier lui a même retiré le foulard qu’elle portait, avant de le jeter. Une policière a ensuite dit à son commandant qu’il y a des femmes regroupées de l’autre côté du quartier. D’autres agents ont foncé vers l’intérieur du quartier, heureusement qu’ils ont été vite rappelés par leurs chefs.