Conakry : la promotion des relations sino-africaines au menu d’une réunion des cadres guinéens et chinois

0
590
Kalil Kaba, Présidence , DIRCAB
Kalil Kaba ministre directeur de cabinet à la présidence et Zhou Ƴuxiao, ambassadeur de la Chine en Guinée lors de la promotion des relations Sino-Africaines à Conakry ce mardi 5/11/2019. Tokpanan Doré/Guineenews
Jeunes guinéens et chinois lors des échanges sur la promotion des relations Sino-Africaines à Conakry ce mardi 5/11/2019. Tokpanan Doré/Guineenews

Le Directeur de cabinet de la Présidence de la République et président du comité de suivi de l’accord des partenariats stratégiques sino-guinéens, Dr Ibrahima Khalil Kaba et l’ambassadeur  Zhou Ƴuxiao, chef d’une délégation de 53 jeunes cadres chinois, ont procédé ce mardi 5 novembre, à Conakry, au lancement d’un séminaire entre des jeunes cadres guinéens et chinois. Âgés entre 20 et 30 ans, ils sont 53 jeunes chinois, occupant des responsabilités au sein des institutions et des entreprises publiques chinoises, à prendre part à ce séminaire. Représentants des jeunesses de leurs pays respectifs, Guinéens et Chinois ont échangé durant toute la journée sur le « rôle de la jeunesse dans le développement national et la promotion de la relation Sino-africaine ».

« La présence de ses brillants jeunes cadres en Guinée, qui occupent d’importantes responsabilités au sein des institutions et des entreprises publiques chinoises, au moment où la Guinée et la Chine sont en train de fêter les 60 années de leur relation historique, d’amitié et de coopération, est perçue par la partie guinéenne comme la volonté partagée des autorités chinoises et guinéennes d’ajuster ces relations à leur juste niveau de maturité… », a dit Dr Ibrahima Khalil Kaba. Il a tenu à féliciter l’ambassadeur de la Chine en Guinée Huang Wei qui, dans le cadre du suivi du sommet FOCAC (acronyme anglais de Forum sur la Coopération Sino-Africaine), a décidé que des jeunes directeurs chinois visitent les pays africains pour mieux les connaître et anticiper les challenges de développement des pays africains et de la Chine.

« Je crois que ce qui va ressortir d’ici c’est qu’il y a quarante ans la Chine était un pays sous-développé. Il n’y a pas de raison que nous, avec toutes nos opportunités et nos ressources, nous ne puissions pas apprendre d’eux pour adapter leurs plans et techniques de développement à nos réalités », espère Ibrahima Khalil Kaba.

Zhou Ƴuxiao, chef de la délégation des jeunes cadres chinois, a remercié les autorités guinéennes pour l’accueil dont-ils ont bénéficié à leur arrivée à Conakry, il y a deux jours. « On est à Conakry depuis deux jours, le paysage naturel, culturel et le climat nous ont beaucoup impressionnés. Nous avons aussi vu beaucoup de chantiers de bâtiments qui nous ont impressionnés », a dit le chef de la délégation. Magnifiant à son tour les relations sino-guinéennes, Zhou Yuxiao a indiqué que la visite des jeunes cadres chinois s’inscrit dans le cadre du développement des relations bilatérales, à transmettre « la traditionnelle amitié » sino-guinéenne à la jeune génération et à promouvoir les échanges avec les jeunes guinéens.