Conakry : La psychose réduit la circulation à minima sur le « Prince »

0
124

Après  la trêve  observée  durant une semaine à la demande des leaders religieux, le front national pour la défense de la constitution renoue avec ses manifestations. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que son appel à « la résistance active et permanente » pour ce mercredi 12  et demain jeudi 13 février, perturbe les activités à Conakry, comme a pu le constater notre reporter.

Ainsi  sur l’autoroute le « Prince », le trafic routier est quasi-inexistant. Même si aucune barricade n’est érigée dans les deux sens, en tout cas entre Simbaya et Dixinn.

Autre constat fait le long de l’autoroute le « Prince », ce matin, c’est la fermeture systématique des boutiques et magasins abrités par des immeubles se trouvant le long de cet axe routier. Sans oublier la présence des véhicules et agents des forces de sécurité au niveau des ronds-points et autres carrefours.

Mais contrairement au commerce totalement fermé, des stations-services sont ouvertes par endroits. En dépit de la psychose palpable tout le long de l’axe le « Prince ».