voir Plus
    dimanche, 18 avril 2021
    26.8 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Conakry : lancement de la campagne de vulgarisation du règlement d’hygiène et de salubrité

    La Directrice générale de l’Agence nationale d’assainissement et de salubrité publique (ANASP) a procédé au lancement de la campagne de vulgarisation du règlement d’hygiène et de salubrité ce mercredi 24 février 2021, à Conakry. C’était en présence des représentants des cinq mairies de Conakry et des partenaires.

    Dans son discours de bienvenue, M. Mamadou Cellou Diallo, conseiller communal à Ratoma a tout d’abord rappelé que la gestion des déchets dans les différentes communes de Conakry est, depuis un certain temps, révolutionnée, à travers la mise en place et l’exécution d’une stratégie de professionnalisation de la gestion des déchets.

    « Cette politique est basée sur la mise en place d’un service efficace, de l’organisation d’une sensibilisation pédagogique en vue de changer les mentalités des populations sur la façon de voir et de gérer les déchets et enfin sur la sanction des comportements indélicats conformément au règlement d’hygiène et de salubrité », a-t-il déclaré.

    Poursuivant, il a fait noter que grâce à l’application correcte de cette stratégie et à l’effort conjugué de l’ensemble des acteurs, les services de pré-collecte et de transfert des ordures sont assurés.

    « Mais il est important de rappeler que l’efficacité, la performance et la pérennité de ce service reposent sur l’adhésion massive des populations à la dynamique engagée par les autorités du pays à tous les niveaux. C’est pourquoi l’organisation d’une campagne de sensibilisation sur la salubrité et la vulgarisation du règlement d’hygiène et de salubrité est nécessaire, voire obligatoire pour obtenir les résultats escomptés qui ne sont autres que faire de Conakry une ville propre », a évalué Mamadou Cellou Diallo.

    Au nom des DMR de Conakry, le Directeur des micro-réalisations de Ratoma a fait comprendre que l’assainissement des quartiers reste une compétence dévolue aux collectivités et implique la mobilisation de tous les acteurs suivant l’approche Assainissement total piloté par les communautés.

    « C’est pourquoi, en marge de cette campagne de sensibilisation, des opérations d’assainissement ont été engagées dans certains quartiers, notamment autour des zones de transit et de tri de Kakimbo et de Soloprimo. Ces journées d’assainissement sont organisées sous l’égide de la mairie et des chefs de quartiers concernés, avec le soutien du programme Enabel Sanita Villes propres qui nous accompagne pour un appui logistique », a expliqué M. Frigui Camara.

    L’objectif visé par cette activité est la vulgarisation du principe pollueur-payeur. Elle sera pilotée par les communes à travers leurs brigades de salubrité et sera appuyée par les membres des comités locaux de sensibilisation, les PME opérant dans les zones ciblées et quelques ONG bénévoles.

    Pour le Responsable de l’intervention gestion des déchets du programme Sanita Villes propres, ce lancement marque une étape importante pour arriver à un certain niveau de propreté dans la ville de Conakry. « Aujourd’hui, l’ANASP et les communes lancent un processus qui va permettre d’atteindre ce résultat avec l’appui du programme Sanita Villes propres financé par l’Union européenne. La mise en route d’un service de pré-collecte qui va permettre d’atteindre un niveau de salubrité escompté au niveau des quartiers de la capitale ». Toute chose qui, de l’avis de Pierric Raulin est nécessaire pour que le citoyen s’engage vers la contractualisation avec les organisations de pré-collecte.

    La Directrice générale de l’ANASP a, pour sa part affirmé que cette campagne de vulgarisation est très importante pour la commune de Ratoma, en ce sens qu’elle permettra à celle-ci de présenter une  autre image.

    « Il faut amener la population et les ménages à s’abonner pour faciliter la tâche aux gestionnaires », a lancé Mme Condé Marie Touré.

    Après Ratoma, ladite campagne de vulgarisation du règlement d’hygiène et de salubrité sera lancée dans les quatre autres communes de la capitale, avec l’appui du programme Sanita Villes propres financé à travers le 11ème FED par l’Union européenne et mis en œuvre par Enabel. Cela, en vue d’améliorer considérablement les services d’assainissement fournis aux populations urbaines de manière durable.

    Toutefois, la campagne de vulgarisation du livret d’hygiène et d’assainissement lancée ce mercredi s’inscrit dans le cadre du processus d’appui à la pénétration du service de pré-collecte. Elle touche particulièrement les quartiers Soloprimo et Koloma 1 et 2. La cérémonie a pris fin par la remise des ordres de missions aux superviseurs de ces différents quartiers.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE