Conakry : l’ARPT et la Marine Marchande signent un protocole relatif aux services maritimes

0

L’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT) et la Direction Nationale de la Marine Marchandes (DNMM) ont signé ce lundi 23 novembre un protocole d’accord pour mettre en place un cadre de coopération entre les parties dans le domaine de télécommunications maritimes afin de garantir la sécurité de la navigation maritime. La cérémonie de signature s’est déroulée au siège de la Marine Marchande à Kaloum.

Selon le contenu du protocole d’accord, toutes les activités menées doivent être en accord avec les normes contenues dans le Code Maritime (CM), la Loi sur les Télécommunications et les dispositions légales et réglementaires en vigueur en République de Guinée, y compris les textes internationaux régulièrement ratifiés dont le règlement des Radiocommunications (RR).

D’après le Directeur National de la Marine Marchande, Cellou Garaya Diallo, l’objectif de l’administration guinéenne surtout au niveau du Port Autonome de Conakry (PAC), est de viabiliser le trafic maritime.

« Un navire ne peut pas naviguer sans une radio. D’ailleurs, la radio est la pièce angulaire de la navigation. C’est à juste titre que le chef de l’Etat Alpha Condé a demandé qu’il y ait une station côtière en République de Guinée », a-t-il fait savoir.

Poursuivant, M. Garaya Diallo a annoncé que le gouvernement Belge a offert une station côtière à la Guinée, le matériel est déjà là et les techniciens arrivent pour l’installation. « Ce travail ne peut se faire sans l’apport de l’ARPT qui régule toutes les communications », a-t-il souligné.

En en croire M. Diallo, conformément à l’Organisation Maritime Internationale (OMI), il y a des codes qu’il faut respecter dans la navigation. C’est pourquoi, a-t-il insisté, l’ARPT a un grand rôle à jouer dans la navigation maritime.

« Le navire ne se déplace que quand l’ARPT donne les fréquences. Pour faciliter la navigation et rendre le port compétitif, il faut une collaboration entre la Marine Marchande et l’ARPT. La Guinée est beaucoup convoitée dans le cadre de la navigation maritime. La République du Mali compte sur le port de la Guinée. Aujourd’hui, le port s’est tellement développé qu’il faut absolument une grande communication entre les navires et la capitainerie », a-t-il expliqué.

Pour sa part, le Directeur Général de l’ARPT, Yacouba Cissé a déclaré que les structures de l’Etat doivent se donner la main pour pouvoir garantir non seulement les recettes de l’Etat, mais aussi qu’autres opérateurs n’arrivent pas à profiter de la nativité de l’Etat. « D’ailleurs, c’est ce qu’il faut pour toute l’administration publique. Aujourd’hui, il s’agit de fructifier ou d’accentuer la coopération entre deux structures de l’Etat pour garantir le contrôle de nos côtes maritimes et les navires qui y circulent, doivent être identifiés », a-t-il fait savoir.

Lire vidéo:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.