Conakry : Le conseil de Dr Ousmane Kaba au président Alpha Condé

0
691
Manifs, FNDC Marche

Parmi les leaders politiques et de la société civile qui se sont relayés au micro pour s’adresser aux militants anti-troisième mandat réunis à l’esplanade du stade du 28 septembre, point de ralliement de la manifestation du front national pour la défense de la constitution (FNDC), ce jeudi après-midi, il y a Dr Ousmane Kaba. Dans son discours,  le président du parti des démocrates pour l’espoir (PEDES) tance la gouvernance actuelle et dénonce le pouvoir à vie avant de lancer un appel à Alpha Condé.

Debout sur le toit d’un véhicule, c’est en français et en soussou (langue du terroir) que le président du PADES (parti des démocrates pour l’espoir) tient son discours. Dr Ousmane Kaba s’adresse d’abord au peuple de Guinée, puis directement à l’assistance en posant la question suivante : «voulez-vous un troisième mandat? », ou «voulez-vous un pouvoir à vie ?» Et de demander à la même assistance de dire «devant le monde entier, non au 3ème mandat et au pouvoir à vie».

Poursuivant comme pour contredire ceux qui voient le bras de fer actuel entre pro et anti-troisième mandat sous l’angle communautaire, l’ancien ministre et député du parti au pouvoir, désormais opposant se met dans une posture de rassembleur. Déclarant que «les quatre (4) régions naturelles plus la ville de Conakry sont unies pour dire non au projet de 3ème mandat ». Et de conseiller celui qui veut un pouvoir à vie d’aller loin de la Guinée…

Par ailleurs, fidèle à sa vocation d’économiste, le leader politique et fondateur d’université privée déplore l’actuelle situation qui fait que présentement en Guinée, ses paires lui soient dans l’obligation de se battre  contre « la dictature » au lieu de travailler pour le développement de la Guinée.

Avant de terminer son discours par un message de remerciement et de félicitation aux jeunes, aux femmes et aux hommes fortement mobilisés pour le succès de la marche de ce jeudi, Dr Kaba envoie un message au président de la République. Un «appel respectueux » dans lequel, il conseille à Alpha Condé d’abandonner le projet de troisième mandat.

Reste à savoir quelle suite sera réservée à cet appel et d’autres aussi fréquents et virulents que le locataire de Sékoutouréa enregistre de façon très fréquente présentement.