Conakry : le panafricaniste Kwame Ture « ressuscité » à travers une exposition

0
498
« Sur les traces de Black Panther ». C’est sous ce thème que s’est tenue ce samedi 24 novembre 2018, une exposition dédiée à Stokely Carmichael, plus connu sous le nom de Kwame Ture, avec pour objectif de vulgariser et perpétuer les œuvres et l’idéologie du défunt panafricaniste.
La cérémonie, qui a eu pour cadre la salle de conférence de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, a été rehaussée de la présence de plusieurs personnalités dont le directeur de Cabinet de la Présidence de la République, Ibrahima Kalil Kaba, de la ministre du Plan, Mama Kany Diallo, de son homologue de l’Investissement et du Partenariat public-privé, Gabriel Curtis, ainsi que de nombreux autres invités de marque.
Invité d’honneur de l’événement, l’homme politique malien, Oumar Mariko, a témoigné de l’humilité et la simplicité d’un homme animé de l’engagement pour la défense de la liberté des peuples et de l’émancipation de leurs citoyens.
Fiers de leur défunt père, Bocar Biro Ture et Alpha Yaya Ture qui ont récemment séjourné au Brésil, disent avoir été éblouis par le nombre croissant de personnes que leur papa a inspirées, mais qui reste cependant méconnu du grand public guinéen. « D’où la réelle motivation à organiser cette exposition », justifient-ils
Présent à la cérémonie, l’artiste Elie Kamano, après avoir salué la mémoire du grand défenseur des droits de l’Homme qu’a été Kwame Ture, a invité la jeunesse africaine à un sursaut à la fois patriotique et panafricaniste.
Avec pour nom de baptême Stokely Carmichael, le défenseur américain des droits de l’Homme, dans ses multiples voyages, a été émerveillé par Kwame Nkrumah du Ghana et Sékou Touré  de la République de Guinée dont il prendra le prénom (pour le premier) et le nom Touré pour le second.