Conakry: le président Alpha Condé inaugure le siège de l’ANIES

0
730

Le président de la République a officié l’inauguration du siège de l’Agence Nationale d’Inclusion Economique et Sociale (ANIES) ce mercredi 29 janvier 2020. C’était en présence du ministre d’Etat, ministre Secrétaire général de la Présidence de la République, Naby Youssouf Kiridi Bangoura, du Premier ministre chef du gouvernement, Ibrahima Kassory Fofana, entouré de Tibou Kamara de l’Industrie et des PME, du général Bouréma Condé de l’Administration du territoire et de la Décentralisation et du médecin-colonel Rémy Lamah de la Santé et de l’Hygiène publique.

Aussi, on notait la présence des maires de Dixinn et de Kaloum, des représentants des missions diplomatiques et consulaires, ainsi que de nombreux partenaires techniques et financiers de la Guinée. Ledit siège se situe au quartier Cameroun, dans la commune de Dixinn, à Conakry.

Dans son discours de bienvenue, la Directrice Générale de l’ANIES s’est réjouie de présence effective du chef de l’Etat dans les locaux de l’ANIES. Toute chose qui, aux dires de Sanaba Kaba, dénote l’engagement des plus hautes autorités du pays à faire de la lutte contre la pauvreté une priorité de l’action gouvernementale.

« Depuis votre avènement à la magistrature suprême de notre pays, la Guinée s’est enrichie. Et la politique économique a engrangé de réels succès à travers la relance du secteur minier et la stabilisation des indicateurs macroéconomiques. Le PIB est passé de 1 chiffre à 2. L’attractivité de la Guinée n’est donc plus à démontrer. Ces effets économiques restent pourtant très peu perceptibles sur la réduction de la pauvreté. C’est pourquoi en juin 2018, le Premier ministre, dans sa déclaration de Politique générale, s’est engagé à faire le partage de la prospérité un impératif économique et social. L’Agence Nationale d’Inclusion Economique et Sociale est ainsi créée sous votre leadership. Et depuis, beaucoup de choses ont été réalisées », a-t-elle fait remarquer.

Evaluant l’énormité des défis qui interpellent les autorités, la Directrice Générale de l’ANIES a indiqué qu’en dépit des efforts ci-haut énumérés, le chemin à parcourir reste encore long. « C’est pourquoi je m’engage devant cette auguste assemblée et au nom de mon équipe, à ne ménager aucun effort pour faire, Monsieur le Président de la République, de votre rêve de redistribution des fruits de la prospérité une réalité », a conclu Sanaba Kaba.

Pour sa part, le chef de l’Etat s’est déclaré très fier de la création de l’ANIES que lui-même a instituée.

« Parce qu’en moins d’un an, dira-t-il, nous avons fait de nombreuses réalisations. Et surtout, nous avons pu mobiliser 200 millions de dollars, grâce à l’accompagnement de nos partenaires: la Banque mondiale, la BAD et nos amis d’Abu Dhabi ».

« Mais n’oublions pas aussi que dès le début, grâce au Général Clément, la France nous a accompagnés pour ce qui est de l’ASCAD où les jeunes qui sortaient trouvaient du travail. Aujourd’hui, nous sommes en train d’étendre l’ASCAD sur l’intérieur du pays, notamment à Timbi Madina et à Kankan. Donc, ça aussi, ça permet aux élèves qui n’ont pas poussé les études d’avoir un métier », a égrené Alpha Condé, tout en ajoutant qu’il reste extrêmement important aujourd’hui que le peuple de Guinée, dans son ensemble, puisse bénéficier des revenus générés par le développement national.

« Et l’ANIES, contrairement à l’ANAFIC qui se consacre aux besoins des populations, s’adresse aux populations d’extrême pauvreté. On donne une certaine somme aux familles. Ensuite, on les accompagne », a précisé le locataire du Palais Sèkhoutouréya avant de procéder à la coupe du cordon inaugural.

Au terme de son allocution, Apha Condé et sa suite, en plus des responsables de l’ANIES se sont rendus successivement à Coronthie et à Boulbinet où ils ont rendu visite à des ménages cibles pour identification dans l’extrême pauvreté.