Conakry : Le président des hommes d’affaires menace de fermer tous les marchés du pays, si…

0
5055
Chérif Abdallah, président du groupe organisé des hommages d’affaires (GOHA) lors de la manif du FNDC mardi 26 novembre 2019. Mady Bangoura/Guinéenews.

Plusieurs opposants au projet de révision constitutionnelle croupissent depuis plus d’un mois dans les geôles de la Maison centrale de Conakry. C’est le cas notamment du Coordinateur du Front national pour la défense de la Constitution, Abdourahamane Sanoh ainsi que de nombreux autres activistes de la Société civile et artistes.

Une situation qui semble égratigner l’ire du président du Groupe organisé des hommes d’affaires (Goha). Chérif Mohamed Abdallah l’a exprimé lors du meeting qui a bouclé la marche de protestation ce mardi 26 novembre.
« Deux mandats ! Pas plus ! Il faut que les principes de la démocratie soient respectés en Guinée ! Nous sommes fatigués avec l’insécurité ». Ce sont là entre autres propos scandés par l’orateur avant de brandir une menace.

« Les Diallo, les Sow, (…), il faut qu’ils soient libérés immédiatement. Si on ne le fait pas, on va prendre la décision avec le FNDC. (Et) on va fermer tous les marchés du pays », a-t-il même sans indiquer une date retenue à cet effet.