Conakry : le procès du maire de Matam Seydouba Sacko reporté au 13 février

0
1789

Le procès opposant le maire de la commune de Matam, Seydouba Sacko aux FSG (Forces Sociales de Guinée) a démarré ce mercredi 30 janvier au TPI (Tribunal de Première Instance) de Mafanco. Aussitôt, l’affaire a été renvoyée à la quinzaine. Un report pour permettre à l’agent judiciaire de l’Etat de répliquer.

« Nous avons communiqué nos pièces au Tribunal. Ils ont demandé un report de deux semaines pour qu’ils répliquent. De toutes les façons, nous tenons coûte que coûte à obtenir l’annulation de la décision d’interdiction du 17 janvier 2019 et réification d’une nouvelle date. Nous restons conscients et nous pensons que le droit sera dit », a déclaré Me. Salifou Béavogui, un des avocats des FSG.

Pour rappel, les Forces Sociales de Guinée ont porté plainte contre le maire Seydouba Sacko pour manque de motif et de raisons fondées justifiant sa décision d’interdiction de leur marche de colère pacifique et citoyenne qui était prévue le 22 janvier 2019 de 8 heures à 17 heures sur l’itinéraire terrain Bonfi sur l’autoroute Fidèle Castro (commune de Matam et point de départ) en passant par les quartiers Carrière, Kénien Belle-vue jusqu’à l’esplanade du stade de 28 septembre (point d’arrivée).