Conakry : Les corps des victimes du 14 octobre 2019 sont disponibles, selon le procureur

0
653

Il n’y a plus d’obstacles pour l’enterrement des victimes des manifestations réprimées du front  national pour la défense constitution mi-octobre dernier. C’est ce que Guineenews© retient du communiqué du procureur de la République près le tribunal de première instance de Dixinn publié à la télévision nationale ce soir.

Selon le contenu de ce document, les familles des victimes peuvent entrer en possession des corps retenus jusque-là pour une autopsie « en vue de leur inhumation ». Sidy Souleymane N’diaye précise dans le même document que c’est à l’hôpital sinoguinéen que les familles des victimes peuvent recevoir les corps.

M. N’diaye y ajoute qu’il « tient à rassure les familles des victimes que les enquêtes entreprises seront menées avec rigueur »

Ce communiqué vient mettre fin à une polémique née d’un autre fait « illégalement » mardi soir par le ministre de la santé. Annonçant  l’indisponibilité des corps pendant que les femmes des victimes et le FNDC avaient préparé les funérailles pour le mercredi.