Conakry : les militants du FNDC seront inhumés lundi (Dr Oussou)

0
1010

Les 11 jeunes tués par balles les 14, 15 et 16 octobre 2019 vont enfin rejoindre leurs dernières demeures le lundi 4 novembre. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), le Dr Fodé Oussou Fofana, ce samedi. Les corps ont déjà été transportés à l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne à Kipé. Ce 2 novembre, à l’entrée de la morgue de l’hôpital, il y a deux pickups de gendarmes. Une façon, selon certains, d’empêcher que tout membre du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), n’entre à l’intérieur de l’hôpital. Car d’autres affirment que seuls les parents des victimes sont autorisés à y entrer.

Le FNDC avait prévu de manifester le 4 novembre pour s’opposer au projet de nouvelle Constitution et exiger la libération de ses membres condamnés par la justice. Mais en lieu et place de cette manifestation, c’est la marche funèbre qui sera organisée.

« Si Alpha Condé et son gouvernement ont déshumanisé des Guinéens de cette façon, nous nous devons les honorer. Nous devons prouver que c’est des êtres humains. Le Lundi nous demandons à tout le monde d’abandonner tout, vous devez vous lever comme un seul homme pour que le monde entier se rende compte que M. Alpha Condé nous traite comme si nous étions des animaux. Levez-vous pour rende un hommage mérité à ces jeunes qu’on a arrachés à la fleur de l’âge, ces jeunes qui se sont sacrifiés pour que le pays soit démocratique. Vous ne devez rien faire ce lundi parce que ce jour sera dédié du matin au soir, à ces jeunes. Nous allons les honorer de la façon la plus décente », a invité le vice-président de l’UFDG, le Dr Fodé Oussou Fofana.

La « confiscation » des corps à l’hôpital Ignace Deen, puis leur transfert à l’hôpital sino-guinéen, ce sont là des actes perçus par Fodé Oussou comme un refus des autorités de l’organisation de la marche funèbre en hommage aux victimes : « Ce que M. Alpha Condé et son gouvernement ne veulent pas voir, c’est l’enterrement de ces jeunes. Ils ne veulent pas voir la marche funèbre, mais ils vont la voir. Le lundi va être la journée de la Guinée, la journée du respect de l’être humain, la journée pour le respect de ces martyrs et c’est pour cette raison que nous avons décidé d’annuler la manifestation du lundi pour honorer les morts. Nous allons les enterrer lundi. »

La marche qui était prévue le 4 novembre sera reportée au jeudi 7 novembre. Le vice-président de l’UFDG annonce que 2 millions de manifestants seront dans la rues de Conakry ce jour : « Le jeudi, du matin jusqu’au soir, nous allons mettre plus de deux millions de personnes dans la rue. Nous allons manifester pour passer le message à M. Alpha Condé pour qu’il comprenne que nous n’avons pas besoin de donner de l’argent. On n’a pas besoin d’envoyer des bus. On n’a pas besoin de demander aux fonctionnaires de sortir. Nous allons montrer Alpha Condé que nous n’avons pas de clients, mais nous avons des militants. Nous allons, le jeudi, marcher sur l’autoroute jusqu’au palais du peuple. »

Le 31 octobre, des partisans du président Alpha Condé ont marché de l’aéroport à l’esplanade du peuple. Le FNDC veut faire mieux en quittant le carrefour Tannerie à Matoto pour le palais du peuple. Il reste à savoir si les autorités permettront aux opposants de suivre cet itinéraire.