Conakry : malgré l’intervention de la police, les femmes en colère règnent en maître, à Sonfoniya

0
900

Alors que les forces de sécurité pensaient avoir dispersé les femmes du marché Sonfonia Gare à coup de gaz lacrymogène, elles ont à nouveau investi la route le Prince.

Lire : Sonfoniya marché : La police disperse les femmes par des tirs de gaz lacrymogène

Tous les véhicules venant de la Cimenterie sont obligés de se rabattre sur la bretelle qui mène vers l’Université de Sonfonia ou celle qui aboutit à Tombolia à partir de la T7. C’est le même scénario au carrefour T6.

« Ils se moquent de nous par ce que nous sommes des femmes », lâchent les unes par ici.  « Seulement le retour de notre administrateur général qui peut nous enlever dans la rue », scandent les autres par-là.

Pour l’instant, la police a engagé un règlement à l’amiable du malentendu qui peine à aboutir.