Conakry : ouverture d’une session de formation pour 30 cadres de la Direction Nationale des Impôts

0
503

Depuis 2016, la Direction Nationale des Impôts s’est engagée dans la réalisation d’un vaste chantier de réformes ; réformes très importantes avec l’appui du PACCAF (Projet d’Appui aux Corps de Contrôle et à l’Administration Fiscale, cofinancé par l’Union européenne et Expertise France.

C’est dans cette dynamique que s’est ouvert un atelier de formation à l’intention de 30 cadres de la DNI ce lundi 23 novembre 2020, à Conakry. L’objectif vise à rendre opérationnel le nouveau Cadre organique de la Direction nationale des Impôts sur les volets pilotage, audit, contrôle interne.

Des thématiques qui revêtent une importance primordiale aux yeux de M. Henri Nicolic du PACCAF. En ce sens que celles-ci permettent à toutes les grandes organisations –qu’elles soient publiques ou privées– de parvenir à maîtriser leurs activités.

Cette formation devrait vous doter les agents de la DNI, auteurs de toutes les grandes réformes engagées ces dernières années, d’outils opérationnels et concrets. « Car, sans leur engagement quotidien et déterminé, rien ne sera possible. Pour cette raison, il est indispensable d’assurer aux agents une formation de qualité, qui leur permettra d’atteindre les objectifs qui leurs seront assignés par la hiérarchie », a évalué l’expert tout en ajoutant que présente formation permettra aux participants d’être mieux armés pour faire face à leurs missions.

« Je formule le vœu que vous mettrez rapidement en œuvre les nouvelles compétences que vous aurez acquises au cours de cette formation. J’ajoute qu’au début de l’année 2021 aura lieu la deuxième partie de cette session de formation », a-t-il annoncé.

Dans le même ordre d’idée, le Directeur national des Impôts a, pour sa part, soutenu que cette formation qui reste l’un des éléments d’un vaste programme vient à point nommé et que celui-ci va permettre à ses agents de distinguer certainement ce que sont le contrôle interne, l’audit et la vérification pour les inspections mais aussi pour des activités de pilotage des administrations.

Rappelant de passage que le Cadre organique de la Direction dont il a charge repose sur trois pans, M. Aboubacar Makhissa Camara a dit qu’il sera qu’il sera également question de savoir comment  ces segments peuvent interagir entre eux sans que les contribuables ne soient brimés dans leurs droits et sans que l’administration aussi ne soit gênée dans son rôle.

Présidant la cérémonie d’ouverture officielle dudit atelier, M. Joseph Kovana Kourouma, conseiller fiscal du ministre du Budget a émis le souhait du Cabinet qu’il représente de voir cette formation permettre aux cadres participants de mieux appréhender les tâches qui seront les leurs. Notamment l’inspection générale  des services fiscaux, qui à son avis, aura un rôle prépondérant à jouer dans la réussite de l’audit, du contrôle interne et aussi dans la remontée d’informations fiables aux autorités fiscales que constitue la direction nationale des impôts.

« Il faut donc qu’elle (la DNI, ndlr) soit responsabilisée davantage. Et qu’elle comprenne que les objectifs qui lui sont assignés, leur réussite passe immanquablement par son implication. Ma présence ici, est donc de réaffirmer  notre engagement à accompagner la DNI, bien évidemment à travers Monsieur le ministre avec tout son Cabinet pour que les objectifs que nous attendons d’eux puissent être atteints et dépassés », a-t-il conclu.

Faut-il le rappeler que depuis 2016, la DNI, en relation avec le ministère du Budget, sous le leadership du Premier ministre et du président de la République, s’est engagée dans un vaste chantier de réformes liées au fonctionnement des activités de la DNI. Ainsi, le PACCAF  a été initié avec pour objectif d’accompagner notre administration dans la formation, mais aussi le développement des outils de contrôle interne d’inspection et de pilotage des activités de la Direction.

Tout récemment, dans ses perspectives, le Cadre organique de la DNI a été bâti. Pour sa mise en œuvre et son opérationnalisation, la DNI trouve important que des outils de contrôle, de gestion, mais aussi d’inspection et de pilotage soient concédés aux cadres qui sont prédestinés à assumer les responsabilités dans ce Cadre organique pour que l’activité fiscale soit mieux organisée et favorise la mobilisation et la sécurisation des recettes d’une part mais aussi de permettre aux responsables, aux dirigeants de pouvoir engager des réformes de transparence budgétaire pour la meilleure utilisation des recettes mobilisées à cet effet.