Conakry : plusieurs jeunes de l’axe Le Prince outillés en gestion des ordures et entreprenariat

0
1337

Le ministère de la Jeunesse et de l’Emploi-Jeune a organisé les 29 et 31 décembre une session de formation à l’intention des jeunes leaders des GIE (Groupement d’intérêt Economique) de l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa. Selon le ministre Moucatr Diallo, il s’agit d’outiller des jeunes des techniques d’entreprenariat et de la gestion des déchets en Guinée. La clôture de ladite session s’est déroulée à la Maison des jeunes de Ratoma.

D’après le ministre Mouctar Diallo, cette formation constitue une composante d’opérationnalisation de la capture du dividende démographique. «Durant cette session, vous avez (les jeunes, NDRL) appris des techniques d’entreprenariat jeune et le cadre juridique de la gestion des déchets en Guinée ainsi qu’à la connaissance du plan opérationnel de mise en œuvre d’un projet d’assainissement et le tout dans une logique d’appropriation professionnelle», a-t-il rappelé.

En se fondant sur les modules développés lors de cette session et les résultats auxquels les jeunes sont parvenus, le ministre Mouctar Diallo estime que les objectifs de ladite formation sont atteints. «Vous êtes mieux outillés pour une prestation de qualité sur le terrain en vue d’une progression rassurante du cadre de vie des populations dans les zones où vous êtes appelés à intervenir de façon constate», a-t-il indiqué.

A en croire le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi-Jeune, cette initiative de son département appuyée par UNFPA (Fonds des Nations Unies pour la Population) qui vise à faire de des jeunes de l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa des citoyens responsables  de leur propre épanouissement tout en leur ouvrant de nouvelles perspectives quant à la restauration de confiance entre eux et les pouvoirs publics.

Poursuivant, le ministre Moucar Diallo a signalé que les connaissances apprises doivent faire de chacun des jeunes un fondateur ou gestionnaire des entreprises d’assainissement qui constitue, selon lui, une source inépuisable de richesse. «Engagez-vous avec détermination et conviction, moi je m’engagerai personnellement à tout mettre en œuvre pour l’optimisation du résultat visé», a-t-il promis.

Pour sa part, Abdourahamane Sagnane, le représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population, ce projet doit permettre aux jeunes  de trouver des solutions stratégiques pour faire face au nombreux défis notamment en proposant des services de santé  aux jeunes et aux femmes mais surtout, à créer des emplois et stimuler l’esprit d’entrepreneuriat en vue de soutenir la gouvernance locale.

Au sortir de la salle un des jeunes bénéficiaires a déclaré qu’ils ont suivi les travaux avec intérêt. «Nos encadreurs ont été à la hauteur des sujet notamment l’entreprenariat jeune et la gestion des ordures. Nous sommes engagés dès aujourd’hui à interpeler nos collègues qui sont encore dans les quartiers pour que nous nous prenions en charge.»

Quant au porte-parole des jeunes, Mamadou Saliou Baldé, ce partage d’esprit d’entreprenariat jeune et à la gestion des ordures,  en plus d’être outillés sur les techniques de la gestion des ordures, a sollicité un appui technique et financier auprès du gouvernement et ses partenaires. «Nous souhaitons du gouvernement une facilité d’obtention des documents administratifs…», a-t-il souhaité.