Conakry : présentation d’une approche sur la lutte contre l’immigration irrégulière

décembre 13, 2018 4:56

Une approche de L’Initiative Financière Locale (LFI) auprès des partenaires au développement et des institutions financières a été présentée ce jeudi 13 décembre à Conakry. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre du projet Integra financé par l’Union européenne à la demande du gouvernement guinéen.

Ledit projet tient en compte tout un parcours d’intégration qui va du savoir-être, savoir-faire, à l’accès au financement. D’où l’intervention de LFI notamment au niveau de l’accès au financement et à l’éducation financière.

« Car, il s’agit pour une fois d’ouvrir les portes des institutions financières à une cible qui, en général, n’a pas accès à ces banques-là.  A savoir: les jeunes qui n’ont pas de capital de départ. Il est donc important qu’il y ait des leviers qui puissent les accompagner à avoir accès aux crédits pour qu’ils puissent développer des activités génératrices de revenus », a expliqué Aminata Kouyaté, directrice nationale de l’Emploi-Jeune.

Parti de la réalité selon laquelle les jeunes prennent autant de risques pour aller clandestinement en Occident parce qu’ils ont comme l’impression qu’il n’y a pas d’opportunités ici pour réussir, le projet Integra est financé par l’Union Européenne (UE) en vue de lutter contre les causes profondes de l’immigration irrégulière.

L’approche d’Intégra prouve donc bien le contraire en songeant à trouver des activités aux jeunes en les occupant de façon permanente et pérenne afin qu’ils puissent prendre la pleine mesure de leur capacité déjà pour eux-mêmes, mais aussi participer au développement du pays.

Une valeur ajouté qui, de l’avis de la coordinatrice régionale de l’UNCDF, Christel Alvergne, consiste à aider des projets structurants qui vont avoir un impact sur l’emploi jeune, sur l’économie locale en termes d’emplois directs et indirects à trouver des financements au niveau des secteurs bancaires.