Conakry : Quand insalubrité rime avec incivisme

0
678

Il n’y a pas longtemps, les immondices d’ordures s’entreposaient au niveau d’un pont à Matoto Kondébounyi. Elles avaient fini par former un étang aux émanations pestilentielles. Aujourd’hui, ces ordures sont ramassées.

Pour ce faire, il a fallu l’implication des jeunes du quartier pour pouvoir mener à bien cette opération de nettoyage et à un moment où une peur bleue habitait les riverains avec cette l’amorce de hivernage.

Il leur a fallu plusieurs heures de labeur pour enfin pouvoir frayer un chemin à l’eau qui avait atteint plus de deux mètres de profondeur. Toutefois, ces jeunes interdisent à tous de jeter les ordures dans le petit ‘’marigot’’, mais ils restent plutôt favorables à ce que celles-ci soient déversées sur la chaussée.

Une réalité qui relance le débat sur la gestion des ordures ménagères à Conakry où des populations se plaisent dans l’incivisme au nez et à la barbe des autorités en manque de politique fiable.