Conakry : rentrée de Paris, Hadja Nantou tire à boulets rouges sur l’opposition et le FNDC

0
171

Longtemps absente du pays pour des raisons de santé, la coordinatrice nationale du RPG Arc-en-ciel, Hadja Nantou Chérif est apparue ce samedi 12 octobre au siège du RPG Arc-en-ciel, jour de l’assemblée générale traditionnelle.

D’entrée, la député Hadja Nantou Chérif a remercié vivement tous ceux qui l’ont soutenue durant sa maladie en France avant de descendre en flamme les opposants et les membres du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), lisez !

« Je tiens à remercier d’abord l’ensemble tous les militants du RPG Arc-en-ciel. Ceux qui m’ont soutenue pendant ma maladie et ceux qui n’ont pas pu le faire, je remercie tout le monde. On a tous entendu les déclarations de Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG. Depuis Paris, je suivais l’actualité. Mais est-ce qu’un candidat qui aspire présider aux destinées de la Guinée peut demander à ses militants de brûler les pneus.  Ils sont irresponsables et ils ne sont pas pour la Guinée. Ils sont pour eux-mêmes. Ces gens-là, je veux parler des membres du Front Nationale pour la Défense de la Constitution, ils ne viendront jamais au pouvoir en Guinée. D’ailleurs, c’est un mouvement mort-né. Ils n’avanceront pas. Parce qu’ils n’ont pas de bonnes intentions pour la Guinée. Soyons vigilants ! à partir du lundi 14 octobre prochain parce qu’ils se disent prêts à enlever Alpha Condé au pouvoir à partir de cette date. Ils pensent que nous, militants du RPG Arc-en-ciel allons les regarder venir détruire la Guinée. Je dis non ! Donc, qu’ils se ressaisissent, qu’ils fassent beaucoup attention. A chaque fois qu’ils ouvrent leurs bouches, c’est la destruction du pays qu’ils annoncent. Je dis que le FNDC est un mouvement mort-né parce que chacun de ses responsables veut être président de la République. Alors qui ils vont choisir parmi eux, personne… Ils n’atteindront jamais leur objectif. Le pouvoir, c’est Dieu qui donne. Le combat continue ! », a-t-elle lancé.

Lire vidéos: