voir Plus
    lundi, 12 avril 2021
    32 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Conakry : Sur ordre du gouverneur Mathurin Bangoura, la plage de Kipé démolie

    Les installations de la plage Daktari située à Kipé dans la commune de Ratoma ont été démolies sur instruction du gouverneur de la Ville de Conakry. Sans préavis, le gérant principal, Oumar Kouyaté entend saisir la justice. « C’est un investissement de plus de 500 millions de francs guinéens qui a été pillé », a-t-il déploré.

    Très désemparé, le désormais ancien gérant dit avoir eu ce domaine par appel d’offres lancé en 2018 par le gouvernorat de la ville de Conakry. « C’est le gouverneur, le général Mathurin Bangoura lui-même en personne qui a signé le contrat d’une durée de 25 ans. Nous avons commencé l’exploitation depuis 2018 notamment l’aménagement de la plage. Quand les maires ont été officiellement installés dans les communes, le gouvernorat nous a renvoyés vers les élus locaux pour revoir notre contrat. Avec eux aussi, nous avons signé le même contrat d’une durée de 25 ans d’exploitation et d’aménagement du site», a-t-il rappelé.

    S’exprimant sur la démolition de ses installations, Oumar Kouyaté accuse son voisin, Sékou Tounkara appuyé par le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana.

     « Il y a un de nos voisins qui répond du nom de Sékou Tounkara qui se sent très fort. Quand nous avons mis en place notre premier bâtiment à la rentrée de la plage, il a dit que cela le dérangeait et lui faisait ombrage à la mer. Je précise à ce niveau que nous ne sommes pas seulement sur son domaine mais aussi, il y a même une route qui nous sépare. Il a utilisé ses moyens relationnels en passant par le Premier ministre et le gouvernorat. Un jour, nous avons été convoqués au gouvernorat de la ville de Conakry et au ministère de la Ville de et de l’Aménagement du Territoire. Tous ceux-ci nous ont signifié que c’est sieur Tounkara qui est derrière cette affaire. Une fois, les autorités sont venues sur le terrain pour constater eux-mêmes notre emplacement. Mais malgré tout, monsieur Tounkara a fait ce qu’il voulait, c’est-à-dire la démolition de nos installations. Il s’agit aussi d’empêcher la jeunesse guinéenne de profiter de la plage sans parler des emplois qui sont créés autour », dira-t-il.

    Selon lui « il y a deux mois, ils ont été constatés par la mairie de Ratoma afin qu’ils mettent en valeur la plage sous menace de leur retirer le contrat. « Depuis ce jour, nous avons mobilisé nos moyens pour aménager la plage afin de permettre aux citoyens de venir se recréer. C’est un projet très ambitieux que nous avons entrepris mais qui vient de se heurter à la volonté d’une personne. Nous étions à 75% de réalisation de nos projets, il s’agissait de mettre un restaurant avec une terrasse. L’investissement détruit est à plus de 500 millions de francs guinéens.  Il y avait plus de 25 emplois directs et une cinquantaine d’emplois indirects. Nous avons déjà saisi la justice à travers nos avocats. Nos installations ont été détruites sans préavis, sans convocation. Nous avons même été empêchés d’accéder à la plage », regrette-t-il.

    Joint au téléphone, Sékou Tounkara n’a jamais accepté de répondre à nos questions. Il s’est contenté de couper son appareil juste après la présentation de notre reporter.

    Quant au gouverneur de la Ville de Conakry, le général Mathurin Bangoura, malgré nos multiples tentatives, il n’a jamais daigné décrocher son téléphone.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE