Conakry : Un enseignant perd tous ses biens dans un incendie à Sonfonia

juillet 7, 2018 10:06
0

« Je suis doctorant à l’Université Cheick Anta Diop de Dakar. Toute ma bibliothèque de proximité et mes biens sont partis en fumée…»

Dans la nuit de vendredi au samedi 7 juillet, Michel Jeannette Tolno, chef de département de droit public à l’université Général Lansana Conté de Sonfonia a été victime d’un incendie d’origine électrique au quartier Sonfonia-Centre dans la commune de Ratoma. Il n’y a pas eu de perte en vie humaine mais, sa maison et son contenu sont partis en fumée.

Dans son témoignage, Michel Tolno a mis un doigt accusateur sur l’EDG (Electricité de Guinée) d’être à l’origine du drame. « Dans la nuit du vendredi à samedi 7 juillet, précisément entre 5 heures à 6 heures du matin, nous avons constaté une fumée noire qui se dégageait dans le salon. J’ignore où a commencé la flamme. En tout cas, rien n’était branché au salon parce que personne n’y passe la nuit. Peut-être, c’est dans le plafond que tout aurait débuté », a entamé son explication.

Et de poursuivre : « C’est quand mon épouse a voulu se rendre dans les toilettes qu’elle a constaté une variation de la tension électrique au niveau des ampoules.  Aussitôt, elle m’a interpellé pour faire disjoncter le compteur  en me disant qu’il y a une variation anormale de la tension. En me rendant au salonje me suis rencontré avec une chaleur excessive. La flamme avait pris tout le salon. J’ai eu le courage parce que j’avais la clé en main pour ouvrir la porte. Nous sommes une famille de dix personnes. Une première vague de personnes est sortie par les deux portes du salon. Il restait ma femme et mes enfants dans la chambre. Quand je suis revenu dans la chambre, je ne pouvais plus ressortir au salon. Cherchant un moyen pour faire sortir ma petite famille, je me suis rabattu sur la fenêtre que j’ai réussie par la force des choses, à casser une barre de l’anti-vole à l’aide mon pied. Soudain, un voisin est arrivé avec un pilon en main poir m’aider à casser le reste. Ma femme, mes trois enfants et moi avons pu sortir par la fenêtre. Grâce  aux voisins, la flamme a été maîtrisée. Nous avons appelé le service des sapeurs-pompiers sans succès. Dans ma maison, rien n’a été sauvé, Dieu merci il n’y a pas eu de perte en vie humaine. »