Conakry : un « faux » médecin accusé d’avoir tué 7 patients en 3 ans interpellé par les hommes de Tiégboro

0
718

Les Services spéciaux chargés de la lutte contre la drogue et le crime organisé ont présenté le mardi 14 mai à la presse un « faux » médecin qui évoluait dans une clinique non agréée à Sonfonia, dans la commune de Ratoma. Selon les informations recueillies par les hommes du colonel Moussa Tiégboro Camara, ce pseudo médecin Joachim Loua aurait tué 7 de ses patients pendant leurs interventions chirurgicales. Lisez à propos les témoignages du Commissaire Manso Mansaré.

 « Nous avons été saisis de deux plaintes formulées par des citoyens contre le « médecin » Joachim Loua pour homicide involontaire et pratique illégale de la médecine. Il y a trois ans que Dr. Loua a offert une clinique dénommée Association Guinéenne pour le Développement Sanitaire ‘’Mère Thérésa’’ à Sonfonia, dans la commune de Ratoma. Dans laquelle clinique Mme Mariame Komano a été admise en compagnie de sa maman pour un accouchement très simple. Vu son âge, elle a rencontré des difficultés à faire son accouchement par voie normale. C’est dans ce cadre que Dr. Loua a jugé nécessaire de passer par l’opération césarienne. La femme a accouché effectivement des jumelles. Mais elle est restée malade après avoir passé 5 jours à la clinique.

A la maison, sa maladie continuait à s’aggraver. La plaie de l’opération ne guérissait pas et elle dégageait une mauvaise odeur. C’est en ce moment que Dr. Loua a expliqué à la famille que son travail a bien réussi. Mais le problème est que ce sont des sorciers qui dansent pendant la nuit dans le vendre de sa patiente. Voici un argument irrationnel de la part d’un professionnel de la santé. Selon nos enquêtes, Dr. Loua a tué une première personne suite à une opération chirurgicale.  La nommée Mariame Kamano se trouve actuellement au village… C’est dans la même condition qu’elle a été aussi opérée. Mais heureusement pour elle, elle a été référée à l’hôpital communal Jean Paul 2.

Le problème, c’est que Dr. Joachim Loua n’a pas d’agrément. Il parait qu’au début, il se faisait accompagner par des spécialistes. Deux années après, il a pris en charge lui-même ses patients. Selon les renseignements en notre possession, il y aurait eu plus de 7 morts dans cette clinique depuis son ouverture. Ce qui est sûr, Mlle. Yombouno est morte suite à une intervention chirurgicale et Mariame Komano continue quant à elle, de se plaindre des maux de vendre au village », a-t-il expliqué aux médias.