Conakry : un groupe de bandits  tombe dans les mailles de la DPJ

0
540

La Direction Centrale de la Police Judiciaire (DPJ) a présenté ce mercredi 12 août à la presse à Kaloum un présumé groupe de bandits qui opère dans la zone de Bambéto et ses environs, a-t-on constaté sur place.

D’après le Capitaine Thierno Amadou Bah, chef section recherche et investigation à la Direction Centrale de la Police Judiciaire, c’est dans le but de la lutte contre la grande criminalité, que la Brigade de Répression du Banditisme (BRB) numéro 2 de Kaporo rails, a interpellé les nommés Ousmane Diallo et Souleymane Bah pour braquage et vol à mains armées à Bambéto vers 5 heures du matin.

«Ils étaient porteurs d’un pistolet de fabrication locale avec des munitions de calibre 12. Ils opèrent dans la zone de Bambéto et environs. Ils se postent dans les milieux isolés pour attaquer les paisibles citoyens à l’aide d’un pistolet artisanal et des munitions de calibre 12. Ils reconnaissent avoir effectué deux opérations à Bambéto. Il faut signaler que courant juillet 2020, ce même groupe a braqué un jeune homme à Bambéto à 5 heures du matin à l’aide d’un pistolet artisanal pour lui retirer son téléphone portable. Ce sont les cris du jeune qui ont réveillé les voisins  venus à son secours», a expliqué l’Officier enquêteur.

S’agissant l’origine du pistolet et ses munitions, le capitaine Bah a fait savoir que Souleymane Bah a déclaré qu’il les a volés dans la case de son grand-père Mamadou Korka Barry dans le district de Sogoroya, CRD de Sarakaley, préfecture de Télémelé dans le but de venir braquer des citoyens à Conakry.

«Il seront présenté sans délai devant le parquet du Tribunal de Première Instance (TPI) de Dixinn», a-t-il promis.

Interrogés sur les faits qui leurs sont reprochés,  Souleymane Bah a donné sa langue au chat. Par contre, son acolyte, quant à lui, a reconnu les faits portés contre eux.