Concession du port aux Turcs : la cinglante réplique du syndicat du port au ministre des Transports

septembre 10, 2018 6:13
0
  • La récente sortie médiatique du ministre des Transports  qualifiant  les contestataires du contrat signé avec la société turque Abayrak pour la concession d’une partie du port autonome de Conakry, ‘’d’amateurs et d’illettrés’’, ne laisse pas indifférent  le syndicat du port.

Ce lundi 10 septembre après son assemblée générale avortée,  le secrétaire  général dudit syndicat  a violemment répliqué à ces propos du ministre d’Etat et ministre des Transports, Aboubacar Sylla. D’ailleurs, selon Cheick Touré, l’actuel ministre des Transports est un ‘’récidiviste’’ dans le bradage des patrimoines de l’Etat. C’est dans cette logique, accuse le syndicaliste, que Aboubacar Sylla s’est inscrit, cette fois-ci, encore pour brader le port aux turcs.

«Il ne faut pas écouter Aboubacar Sylla. Son comportement ressemble à de l’infantilisme administratif, c’est-à-dire, pas de maturité administrative. Les conditions dans lesquelles il a signé ce contrat est illégale. Mais son cas ne nous étonne pas. Partout où il est passé, il a causé des dégâts financiers. C’est un caméléon, un tribun politique qui est venu de l’opposition. Il est maintenant  venu porter le manteau de la mouvance présidentielle pour être tribun politique du pouvoir…», a répliqué Cheick Touré avant d’accuser l’actuel ministre des Transports d’être parmi les personnalités ayant dilapidé les usines et autres sociétés laissées au peuple guinéen par le premier régime.

«Dans les années ‘’90’’, c’est eux qui ont bradé les unités industrielles. Par exemple, les stations Shell et total, ce sont eux qui les ont bradées. C’est la même chose qu’il veut faire au niveau du port qui est un patrimoine national qu’on ne vend pas, qu’on ne met pas en concession», a rappelé Cheick Touré.