voir Plus
    samedi, 17 avril 2021
    26 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Condamnation de Madic 100 frontière : L’avocat accuse le tribunal d’exagération

    Une peine de prison de 5 ans et une amende de 100 millions GNF,  c’est ce qui vient d’être infligé à Mamady Condé, connu sur les réseaux sociaux sous le nom de Madic 100 frontière. Peu après la sentence, l’avocat, Me Antoine Pépé Lamah, estime que le tribunal a une main trop lourde : « C’est avec beaucoup de consternation que nous avons appris cette décision. Nous estimons que le tribunal a trop exagéré dans le prononcé de la peine consécutive à l’infraction reprochée à M. Condé. »

    Les faits pour lesquels Madic 100 frontière est condamné, selon Me Pépé Antoine, sont commis à longueur de journée par des gens proches du pouvoir sans qu’ils ne soient inquiétés. Il y voit un  »deux poids deux mesures »: « M. Condé  n’est pas le seul qui est mis en cause dans de tels faits. A longueur de journée de l’autre côté, nous voyons des communiquants qui profèrent des propos plus virulents, disons insolents de plus ce qu’on reproche à M. Condé. Mais nous ne comprenons pas que l’impunité soit garantie dans un camp et que la répression soit le moteur des poursuites de l’autre côté. »

    L’avocat soutient qu’il va relever appel de la décision du tribunal de première instance de Dixinn : « Nous n’acceptons pas cette décision. Nous la rejetons purement et simplement. Et nous allons, dans les minutes à venir, formaliser notre recours. Nous estimons que le droit sera dit en appel et que cette peine sera sensiblement diminuée en appel. »

    Lors de la première audience,  Mamady Condé s’était confondu en excuses. Mais cela n’a pas servi à grand-chose, puisque le procureur de la République avait dit qu’il  en avait cure de ces remords et qu’il allait descendre le glaive de la répression sur Madic 100 frontière.  S’il avait demandé 10 ans et 300 millions GNF,  qui est l’extrême dans une telle infraction,  le tribunal a réduit de moitié ce réquisitoire.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE