Condamnation du seul syndicaliste sur les 12 : la défense promet de relever appel

0
201

Après la relaxe de 11 enseignants syndicalistes et la condamnation d’un douzième à trois mois de prison assortis de sursis par le Tribunal de Première Instance (TPI) de Mafanco, les avocats ont aussitôt déclaré qu’ils vont relever non seulement appel dans les dix jours qui suivent, mais aussi poursuivre leur plainte contre le proviseur de Lycée Bonfi Alhassane Bérété.

C’est Me Mohamed Traoré qui a fait l’annonce à la presse : « nous allons relever appel de cette décision dans les dix jours qui suivent parce que nos clients ont été condamnés à tort. Il est inacceptable que des travailleurs mais aussi, des leaders syndicaux soient arrêtés et mis en prison parce qu’ils ont manifesté leur droit de grève, autorisé par la Constitution. De l’autre côté, d’autres ont été appelés pour des négociations et au même moment, ils ont procédé à leur arrestation.  C’était une mesure qui ne pouvait pas calmer le jeu. Nous pensons aujourd’hui que la décision qui vient d’être rendue, va contribuer certainement à faire baisser la tension. »