Conférence des DG des Douanes: les experts douaniers d’Afrique de l’ouest et du centre à Conakry

avril 23, 2018 4:58
0

Depuis ce lundi 23 avril, la capitale guinéenne, Conakry abrite la vingtième réunion préparatoire et  la vingt-troisième conférence des Directeurs généraux des Douanes, a-t-on constaté sur place.

 

 

Prenant la parole, le président du comité d’organisation, le colonel Karinka Condé, a déclaré dans son discours de bienvenue, qu’il est temps de passer à une action concertée pour relever les défis qui assaillent les administrations douanières.

«Nous sommes  non seulement fiers de la disponibilité des différents participants mais aussi, leur détermination à œuvrer pour la modernisation de l’administration douanière de la région. Face aux différents défis qui interpellent les services douaniers de la région, le temps est à l’urgence d’une action concertée  des douanes», a-t-il rappelé.

Abondant dans la même logique, le représentant du Vice-président de l’Organisation Mondiale des Douanes et  des régions Afrique Occidentale et Centrale (OMD-AOC), Assadou Malan, a reconnu que  les défis auxquels font face les administrations douanières de l’Afrique de l’ouest et du centre sont énormes et multiples.

Outre le traditionnel défi de collecte de recettes au profit du Trésor Public, M. Malan a cité des ceux liés à la facilitation des échanges, à la fraude commerciale, au droit de la propriété intellectuelle, au renseignement, «à la situation des stupéfiants dans un contexte marqué par l’accroissement exponentielle de la criminalité transfrontalière organisée.» Selon lui, pour relever ce défi, les administrations douanières et des structures régionales se sont engagées dans un processus irréversible et permanent de réforme avec l’appui de l’OMD.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le Directeur général des Douanes guinéennes, le général Toumany Sangaré, a indiqué que  cette réunion du comité des experts est une rencontre préparatoire de la conférence des Directeurs généraux des douanes de l’Afrique de l’Ouest et de Centre.

 «Outre les 23 administrations membres, elle regroupe les structures régionales, le secrétariat général de L’OMD, la Vice-présidence et les institutions régionales», a-t-il fait savoir.

Poursuivant, il a souligné que cette rencontre permet aux experts douaniers d’échanger sur les préoccupations majeures,  les administrations des douanes de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

«Pour cette 20ème réunion du comité des experts, les travaux s’articuleront essentiellement autour de l’examen du rapport de la vice-présidence, de l’examen du comité des finances et de l’audit, de l’examen des résultats du groupe de travail informatique, de l’examen du statut des structures régionales AOC et du renseignement douanier», a-t-il expliqué.

Tout comme ses prédécesseurs, le Général Toumany Sangaré a fait remarquer que parmi les multiples défis qui interpellent les administrations douanières, figurent la lutte contre le terrorisme et son financement, la facilitation du commerce, la gestion des ressources humaines, la lutte contre la criminalité transfrontalière, la lutte contre la drogue, la gestion du risque ; l’utilisation du renseignement et le développement de la coopération avec les secteur privé doivent être privilégiés.

A en croire, le patron de la Direction nationale de la Douane, la situation actuelle des échanges internationaux est marquée par une concurrence de plus en plus exacerbée qui impose aux services douaniers d’aller vers une intégration économique plus poussée du continent.