Conflit domanial à Dalako/CU de Kankan: Letribunal a effectué « un transport judiciaire »sur le lieu  

0
386
Au quartier Daloko, dans la commune urbaine de Kankan, deux (2) camps sont opposés depuis bientôt 3 ans à cause de la construction d’une clôture qui se prolonge sur une ruelle de 10 mètres rétrécie à sa jonction sur la grande circulation au niveau du rond-point Sâa Sangbédé (parc à bétail).
Daouda Diakité et cie, estiment que cette clôture, érigée par Ousmane Diakité et cie fait  obstruction à la voie publique.
Aussi sans autorisation de justice ou des services techniques, une bonne partie de ladite clôture à été détruite, selon le camp Ousmane Diakité par le camp adverse avec le soutien de l’ex préfet Aziz Diop.
Après avoir organisé de nombreuses audiences sans pour autant pouvoir trancher l’affaire, le Tribunal de première instance de Kankan avec à sa tête le doyen des juges, Fadjimba Condé, était présent sur le lieu du litige dans la matinée de ce samedi 11 juillet 2020, accompagné de son équipe, en présence du représentant du ministère public,  des agents techniques du service de l’habitat et des représentants des deux camps ainsi que de leurs avocats.
Ensemble,  ils ont sillonné et analysé de long en large et de haut en bas, ce domaine conflictuel et ses alllentours. D’innombrables observations et points de vue ont été emis. Mais aucun consensus n’a été trouvé.
A l’issue de ce Transport judiciaire, dira le Président du Tribunal de première instance de Kankan Fadjimba Condé, chaque camp soutenu par son avocat en présence des representants des services techniques de l’habitat, a eu à faire montre de ses arguments pour défendre sur le terrain sa position. Il devrait permettre à tous et notamment aux jurés d’être mieux édifiés sur le problème avant de rendre une décision.
Enfin,  après avoir  fixé la poursuite des débats en salle d’audience à une date ultérieure,  le doyen des juges à insisté à nouveau en présence des deux camps et des responsables du quartier pour la préservation absolue de la quiétude sociale.