Conflit entre éleveurs et autochtones Lola : les personnes interpellées sont libérées

0
549

Après des heurts entre éleveurs et autochtones enregistrés  jeudi  à Foumbadou, sous-préfecture de Lola, située dans le sud-est du pays, affrontements qui avaient à l’arrestation de 10 personnes,  le gouverneur de la Guinée forestière général Mohamed Gharé, le colonel Moussa Tiégboro Camara, chargé des services spéciaux  à la présidence et le commandant de la 4ème zone militaire, ainsi que le préfet de Lola ont effectué le déplacement sur le terrain, pour calmer les ardeurs des jeunes. (Photo d’archives)

C’est dans cette démarche que  les dix personnes arrêtées ont été libérés  dimanche, après un engagement de leur part de ne plus orchestrer de troubles dans la localité.

Le préfet de Lola que notre reporter a interrogé sur le dénouement de cette crise a rappelé que ce conflit a toujours existé et que cela ne date pas d’aujourd’hui.

Sékou Tourama Diabaté  a déclaré que le gouverneur a  tranché la question à la satisfaction de toutes les parties. Et que des engagements ont été pris pour que ce genre d’incident ne se reproduise plus jamais à Foumbadou.

Pour le préfet, les agriculteurs et les éleveurs doivent cohabiter ensemble dans la paix.

Il a ensuite déclaré dans la foulée que le problème des zébus n’est pas à négocier.

« A Macenta,  j’étais obligé quand le délai a été fixé, tous ceux qui n’ont pas obtempéré,  j’ai envoyé des gens pour déguerpir tous les zébus de Macenta. Ici nous attendons la décision  du gouverneur, lorsqu’il va donner la date butoir pour leur départ, si les zébus ne quittent pas,  je prendrai sur moi la décision pour me débarrasser complètement de ces zébus dans la zone. Depuis hier, les dix jeunes  arrêtés par la gendarmerie le jeudi passé, ont été libérés », a martelé le préfet.